Retour

Cinq chansons marquantes de l'oeuvre de Leonard Cohen

Grand poète originaire de Montréal, chanteur des amours déchirées, Leonard Cohen, qui est mort le 7 novembre 2016 à Los Angeles, a marqué de son empreinte l'histoire de la musique québécoise et canadienne. Composées en Grèce, à New York ou à Montréal, ses pièces continuent de résonner partout dans le monde. Voici cinq chansons marquantes de son oeuvre.

Hallelujah

De loin la chanson la plus connue du Montréalais, Hallelujah est sans doute même plus célèbre que le nom de son compositeur. Lancée en 1984 sur l'album Various Positions, la pièce a mis plusieurs années avant de s'établir comme un véritable succès commercial. Elle a été depuis reprise par un grand nombre d'artistes, dont Bono, Justin Timberlake et son bon ami Rufus Wainwright.

Bird on the wire

Composée sur l'île d'Hydra, en Grèce, où il a passé beaucoup de temps au début des années 60, Bird on the wire a fait l'objet de reprises par plusieurs grands artistes de la génération de Cohen, dont Willie Nelson et Johnny Cash. La pièce est sortie en 1969 sur l'album Songs from a room, enregistré à Nashville.

Suzanne

Soufflé par la beauté de l'artiste Suzanne Verdal, amoureuse du sculpteur montréalais Armand Vaillancourt, Cohen lui a consacré une chanson en 1967. D'abord publiée sous forme de poème, la pièce est parue sur l'album Songs of Leonard Cohen en 1967.

So long, Marianne

Cohen et Marianne Ihlen se sont connus sur l'île grecque d'Hydra dans les années 60 alors qu'ils étaient dans la jeune vingtaine. Atteinte d'une leucémie, Marianne s'est éteinte en juillet dernier à Oslo. À son chevet, son ami le documentariste Jan Christian Mollestad lui a lu une lettre écrite par Cohen, a fredonné la chanson Bird on the wire et a prononcé les mots « So long, Marianne ».

Famous blue raincoat

Dans cette pièce parue en 1971 sur l'album Songs of love and hate, Cohen expose un obscur triangle amoureux, dont il sort visiblement perdant. La pièce fait également référence à la scientologie. Pour ce qui est de la signification du « famous blue raincoat » (en français, « le fameux manteau de pluie bleu »), cela demeure aujourd'hui nébuleux.

Plus d'articles

Commentaires