Retour

« Claude a fait ses preuves » - Marc Bergevin

Le directeur général du Canadien de Montréal a indiqué en conférence de presse qu'il avait agi pour le bien de l'équipe en congédiant Michel Therrien.

« Ce fut une décision difficile. On travaille pour une organisation difficile, mais nous restons des humains. Michel et moi avons toujours travaillé avec intensité, sincérité et émotion », a d’abord indiqué Bergevin en lisant un communiqué avec les trémolos dans la voix.

Bergevin a relaté la brève rencontre d’une vingtaine de minutes qu’il a eue avec Therrien, mardi, en se rendant à la résidence de l’entraîneur déchu en personne.

« Ça n’a pas été facile. Michel est un gars de St-Léonard qui s’est battu pour arriver là où il est. Il s’est battu jusqu’au bout », a raconté Bergevin encore remué.

Le meilleur homme

Bergevin s’est ensuite empressé de dire qu’il était convaincu d’avoir mis la main, en Claude Julien, sur le meilleur entraîneur disponible et l’homme de la situation. « Claude a fait ses preuves. »

Bergevin a dit être allé de l’avant avec sa décision de changer d’entraîneur parce qu’il sentait que l’équipe en avait besoin et que le moment était bien choisi pour procéder.Refusant de dire s’il avait inscrit le nom d’autres candidats potentiels sur sa liste, Bergevin a affirmé que Julien représentait la solution tant à court terme que l’avenir et la stabilité recherchés par le Canadien.

On peut donc penser que Julien pourrait bien avoir obtenu la garantie d’une prolongation de son contrat qui doit venir à échéance au terme de la saison 2017-2018.

« Il y a quelque chose qui ne fonctionnait pas. On ne jouait pas notre jeu », a admis Bergevin avant d’ajouter qu’il considère avoir sous la main des actifs et les outils nécessaires pour que l’équipe atteigne les séries éliminatoires.

Pas question pour Bergevin d’échanger l’avenir de l’équipe pour une solution à court terme.

« Si on me demande un de nos espoirs qui pourrait nous rendre service pendant les 10 prochaines années, ma réponse est non. Si le prix descend, là ok. Mais sinon il ne se passera rien d’ici le 1er mars », a insisté le directeur général.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine