Presque exactement une semaine après l'acquisition de Max Domi, Claude Julien est d'avis que le nouveau venu du Canadien de Montréal ajoutera du caractère à son équipe.

Lors d'une mêlée de presse tenue environ une heure avant le début du premier rond du repêchage, Julien a insisté sur le fait que Domi s'est dit emballé à l'idée de jouer dans un marché de hockey comme Montréal.

« On a un bon joueur qui va venir à Montréal, qui est excité de venir à Montréal. Je le vois jouer depuis le junior. C'est un gars de caractère, avec des habiletés et qui aime les gros marchés.

« Il vient d'une famille de hockey, on le sait tous. Il a grandi dans un marché de hockey à Toronto, il a vu beaucoup de choses en grandissant. Il s'est développé comme un bon athlète, qui veut vraiment jouer pour l'équipe avant tout, pour le logo devant et pas pour le nom derrière », a ajouté l'entraîneur-chef du Canadien.

En effectuant cette transaction, le Tricolore a dû céder Alex Galchenyuk qui, jusqu'à maintenant, a montré un potentiel offensif plus élevé que Domi. Toutefois, a déclaré Julien, Domi apportera une autre dimension.

« Je sais que Marc l'a dit, mais c'est une acquisition de hockey. Tu ne peux pas recevoir un bon joueur sans en donner un bon en retour, c'est ce qui s'est passé dans cette transaction. Galchenyuk reste un très bon joueur, mais on change l'image un peu de notre équipe et c'était un joueur qu'on recherchait. »

Selon Julien, Domi cadre bien dans le style de hockey actuel, où la vitesse et le caractère prennent beaucoup de place. Il a donné l'exemple des Golden Knights de Vegas.

« Ce n'est pas une équipe de joueurs étoiles, mais c'est une équipe qui travaillait fort qui avait du caractère, qui avait quand même de bons joueurs comme les Marchessault, les Neal, des joueurs qui ont bien fait, a-t-il rappelé. Je pense que la chose qui ressort le plus de cette équipe c'est le caractère, le désir de gagner, et de faire ce qu'il fallait faire pour gagner. Max Domi est l'un de ces joueurs-là. »

Dans un autre ordre d'idées, Julien a fait savoir que sa recherche d'un entraîneur adjoint se poursuit. La liste est courte, mais il veut prendre son temps et c'est lui qui mène les entrevues.

« Je veux m'assurer d'avoir la bonne personne, a-t-il dit. On a des candidats, j'ai fait des entrevues. Une fois que j'aurai trouvé un nom qui, je pense, va aider les entraîneurs dans le groupe et qui va être bon pour les joueurs, je vais prendre cette décision. Je ne suis pas pressé. Ça ne veut pas dire que ça n'arrivera pas bientôt, mais une chose est sûre, je ne veux pas me presser de choisir un entraîneur pour le plaisir d'en choisir un. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards