Retour

Coderre dénonce Trump pour son retrait de l'Accord de Paris

Le lancement du 12e Congrès mondial de Metropolis, qui réunit plus d'un millier de délégués et 140 maires de grandes villes, provenant de 85 pays, à Montréal jusqu'à jeudi, a été l'occasion de lancer un appel à l'unité dans la lutte contre les changements climatiques, après que le président Donald Trump eut annoncé récemment le retrait des États-Unis de l'Accord de Paris.

Actuel président de l’Association mondiale des grandes métropoles, organisatrice de l’événement, le maire de Montréal, Denis Coderre, a porté ce message devant les personnes réunies au Palais des congrès.

Le maire Coderre a lancé, en anglais : « J’aimerais remercier le président Trump pour ses non-sens. Au Canada, au Québec, à Montréal, nous croyons que nous devons construire des ponts, et non des murs. […] Tous les maires et institutions, plus de 1500 représentants, se tiennent ensemble pour dire que […] le président est contre la COP21 [mais] les États-Unis, la population américaine, sont totalement en faveur de l’Accord de Paris ».

« À chaque opportunité qu’on va avoir, on va démontrer la pertinence des villes dans le processus décisionnel et pour obtenir des résultats, a expliqué le maire de Montréal en point de presse. C’est clair que notre gouvernement de proximité fait une différence, parce que 47 %, de toute façon, des gaz à effet de serre viennent des transports, toute la question de la congestion. Donc, c’est pour ça que je dis que les villes, c’est un formidable laboratoire où on retrouve tous les problèmes et on retrouve également toutes les solutions. »

Le maire adjoint de Marseille, en France, Jean Roatta, a estimé que Denis Coderre venait de faire un discours important. « Je crois que le discours qu’il a fait ce matin va être repris dans les métropoles, dans les pays, a-t-il estimé. Ça marque les esprits, et l’état d’esprit aussi. Nous travaillons quand même pour l’humanité. Nous ne travaillons pas uniquement pour l’économie d’un pays dont la mondialisation doit respecter cet environnement. »

Enjeux métropolitains

Plusieurs autres sujets sont au menu du congrès Metropolis, dont la sécurité, la diversité culturelle et la gouvernance.

Le maire Coderre a notamment souligné l'importance d'inclure les citoyens dans le processus de décision.

« Quand on parle de transport collectif, quand on parle de réaménagement urbain, quand on parle de développement social, quand on parle d’habitation, quand on parle de tous ces dossiers-là qui touchent le développement durable, nous avons besoin de définir notre propre vivre-ensemble et assurer que nous soyons inclusifs dans ce processus. Si les citoyens ne sont pas au rendez-vous, on a un problème majeur », a-t-il dit.

De son côté, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a souligné l’importance du défi de la sécurité des villes, dans le contexte des récents attentats.

« J’utilise toujours deux verbes côte à côte, toujours les deux verbes dans la même phrase : il faut combattre et prévenir. Il faut combattre le terrorisme sans compromis, avec la même dureté que ces gens combattent notre civilisation démocratique, a-t-il déclaré. Mais il faut également prévenir le terrorisme, la radicalisation, dans nos communautés. »

En plus du congrès Metropolis, l’assemblée annuelle de l’Association internationale des maires francophones se tient également cette semaine à Montréal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine