Retour

Coderre veut faire du mont Royal un site protégé par l'UNESCO

Le maire de Montréal, Denis Coderre, entend faire reconnaître le mont Royal comme l'un des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

À l’image de la municipalité de l’Île-d’Anticosti, qui a soumis récemment sa candidature, M. Coderre a annoncé, mercredi, que la Ville de Montréal fera à son tour appel au gouvernement du Québec dans ce dossier.« J’ai appuyé mes collègues d’Anticosti pour faire en sorte que le gouvernement du Québec puisse accepter que l’île d’Anticosti soit un patrimoine mondial de l’UNESCO. […] Au même titre, nous allons demander que le mont Royal » trouve sa place sur la liste des sites protégés, a-t-il expliqué.

On a besoin de l’appui de [Philippe] Couillard pour faire les revendications auprès du gouvernement canadien.

Denis Coderre, maire de Montréal

Le maire Coderre avait laissé entendre en octobre dernier que la Ville était intéressée à inscrire le mont Royal comme patrimoine mondial, après que la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, eut sollicité les provinces à soumettre des idées de nouveaux sites canadiens dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération.Un comité consultatif est chargé de lui faire des recommandations. Le gouvernement canadien est la seule instance à pouvoir formuler les demandes auprès de l’UNESCO.Les Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes, le quartier historique du Vieux-Québec et le parc national du Gros-Morne figurent déjà parmi les 10 sites naturels reconnus par l’UNESCO au Canada.En tout, 1052 biens dans 165 États à travers le monde sont classés au patrimoine naturel et culturel mondial de l’UNESCO à ce jour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine