Retour

Complot pour meurtre : Maurice « Mom » Boucher plaide coupable

L'ex-chef des Hells Angels, Maurice « Mom » Boucher, a plaidé coupable ce matin à des accusations de complot dans le but de tuer Raynald Desjardins.

Le plaidoyer a été enregistré au centre judiciaire Gouin, à Montréal, près de la prison de Bordeaux.

Maurice Boucher, qui a maintenant 64 ans, a reconnu avoir comploté avec « une connaissance » et « une personne proche », entre le 11 juillet 2015 et le 9 novembre 2015, pour tuer Raynald Desjardins, qui est toujours en prison pour le meurtre de Salvatore Montagna.

Boucher aurait orchestré le tout depuis sa cellule. Selon l'exposé des faits présenté mardi matin, l'écoute électronique montre qu'il aurait profité des visites qu'il recevait à la prison pour chercher quelqu'un qui aurait été prêt à tuer Desjardins en échange d'argent. L'enquête a également fait appel à un agent d'infiltration de la Sûreté du Québec.

Maurice Boucher, dont le procès devait commencer lundi, devra se présenter au centre Gouin le 11 mai pour les audiences sur sa peine. Les deux parties feront alors une suggestion commune.

En principe, ses deux coaccusés, qu'il nous est interdit de nommer, doivent subir leur procès en 2019.

Un lourd passé criminel

Maurice Boucher est déjà en prison. Il a été condamné le 5 mai 2002 pour les meurtres prémédités des gardiens de prison Diane Lavigne et Pierre Rondeau, de même que pour une tentative de meurtre sur un troisième gardien de prison, Robert Corriveau.

Il purge une peine d'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Il avait été arrêté pour ce crime en 1997, lorsqu'il était chef du chapitre des Nomads des Hells Angels. Il avait été acquitté en 1998 après un premier procès, puis arrêté à nouveau en 2000. Il a alors subi un deuxième procès, au terme duquel il a été trouvé coupable.

Raynald Desjardins est un caïd qui a plaidé coupable à une accusation réduite de complot pour meurtre dans le dossier de la mort de Salvatore Montagna, assassiné le 24 novembre 2011 à Charlemagne, près de Montréal.

Avec des informations de Geneviève Garon

Plus d'articles