Retour

Conclure l'éprouvante séquence sur une note positive

Pour le quart-arrière Kevin Glenn, des Alouettes de Montréal (2-3), disputer 3 rencontres en 11 jours peut être vu comme un fardeau ou une belle occasion.

Et si les Alouettes couronnaient cette séquence avec un triomphe à domicile jeudi, contre les Lions de la Colombie-Britannique (3-2), l'allure de leur saison pourrait en être changée. Qui plus est, ils retrouveraient le seuil de respectabilité de ,500.

« Ça bâtit le caractère, a déclaré Glenn. C'est dur, surtout dans un sport aussi physique, mais il faut la traverser, c'est tout. On essaie de s'y préparer pendant la saison morte. Le bon côté, c'est que ça veut dire 3 chèques en 11 jours. »

Les Moineaux ont d'abord perdu 30-17 face aux Argonauts (4-2), à Toronto, le 25 juillet. Après seulement trois jours de repos, ils ont ensuite ajusté leur vol en écrasant les Roughriders de la Saskatchewan (1-4) par un score de 41-3, au stade Percival-Molson.

Les Lions en seront à un troisième match de suite en terre hostile. Ils ont gagné un duel et perdu l'autre, mais l'attaque fonctionne à plein régime. Après un gain de 40-27 à Regina, les Lions ont été vaincus 44-41 en prolongation à Calgary.

Pour les Alouettes, tout fonctionnait contre les Roughriders, dont la saison est bien pénible. La correction infligée aux Saskatchewanais a mis fin à une série de trois revers depuis leur gain initial à Winnipeg.

L'affrontement de jeudi mettra en scène deux joueurs qui causent bien des maux de tête aux quarts. Alex Brazzie, des Lions, mène la Ligue canadienne avec cinq sacs, un de plus que John Bowman, des Alouettes.

Le rendement du botteur de précision Boris Bede inquiète dans le camp montréalais. Efficace dans 90 % de ses tentatives de placement l'an dernier, il n'a converti que 6 bottés sur 14 (43 %) cette saison. L'entraîneur Jim Popp continue néanmoins de se fier à la puissance de son pied.

« Il va s'en sortir, a fait savoir Popp. Je pense que c'est mental. Il y pense trop. Une fois qu'il aura envoyé le ballon à la bonne place, il va retrouver le bon rythme. »

Plus d'articles

Commentaires