Retour

Contestation de l'investiture de Mélanie Joly

Gravel le matin " />

Quelques jours après sa défaite face à Mélanie Joly, à l'issue d'un vote serré à l'investiture libérale dans Ahuntsic-Cartierville, la candidate Grace Batchoun fait appel de ce résultat. La candidate et son équipe mettent de l'avant l'existence de 285 votes comptabilisés dont le dévoilement est « inexplicable ».

Un texte de Thomas Gerbet

« Il apparaît clair que des irrégularités se sont produites », affirme Grace Batchoun dans une lettre adressée au directeur principal des opérations du Parti libéral.

À l'occasion d'une conférence téléphonique, mercredi matin, Grace Batchoun a assuré qu'elle n'était pas une mauvaise perdante, mais qu'elle voulait que le processus soit « juste et transparent ». Qui est responsable selon elle? « C'est le Parti libéral. Je n'ai rien contre Mélanie Joly ». Elle rappelle avoir été la première, dimanche soir, à se rallier à la gagnante.

L'avocat de Grace Batchoun détient une liste des noms de membres votants, reçue à 16 h 30 dimanche, soit 15 minutes avant la fermeture du scrutin. Le total serait de 1780, mais la candidate n'a pas voulu partager cette liste avec les médias, compte tenu des informations personnelles qui s'y trouvent.

Grace Batchoun affirme qu'il est improbable que 285 personnes aient pu voter en 15 minutes. Elle exige que le parti dévoile la liste finale des votants, ce qu'elle n'a pas pu obtenir, malgré ses demandes.

Grace Batchoun montre du doigt l'un des deux bureaux de vote, celui du Collège André-Grasset, où elle qualifie le taux de participation d'« anormalement élevé » (68 %), par rapport à l'autre bureau (34 %). Au Collège André-Grasset, Mélanie Joly a obtenu 57,6 % des voix, dès le premier tour.

Le déroulement de cette investiture avait fait l'objet de critiques, certains estimant que l'ex-candidate à la mairie de Montréal avait été favorisée par l'establishment du parti.

Plus d'articles

Commentaires