Retour

Crème glacée Lambert : la fin d’une époque

Après avoir tenté une reprise de ses activités à la suite d'une faillite, l'entreprise Produits Plaisirs Glacés, qui produit la populaire crème glacée Lambert, a déclaré faillite le 18 novembre dernier.

La compagnie, qui a connu déjà deux faillites, a dû une nouvelle fois mettre la clé sous le paillasson dans un marché concurrentiel qui laisse peu de place aux petits joueurs.

Roger Morin avait repris les rênes de l’entreprise basée à Lachine après sa dernière banqueroute avec un fils du fondateur de la crème glacée Lambert.

« Aussitôt qu'on parlait de crème glacée Lambert, la bûche, la plupart des gens de ma génération ont été élevés avec la bûche Lambert. Donc, malheureusement, elle va disparaître des tablettes à jamais », se désole M. Morin, la gorge nouée par l’émotion.

« J'aurais aimé garder la tradition, mais des fois, il faut faire face à une certaine réalité », admet-il.

L'histoire d'amour entre les Québécois et les produits Lambert aura duré 60 ans. Mais l’entreprise, qui a été absente du marché pendant une année, a eu du mal à reprendre sa place sur le marché. Des concurrents, comme Coaticook, ont pris de l’avance.

« Il y a énormément de joueurs. Nous, on était un petit joueur », reconnaît Roger Morin.

Une soixantaine de salariés, dont certains avaient assisté à la naissance des produits Lambert, perdent ainsi leur gagne-pain. Maigre consolation : ils peuvent bénéficier d’un programme de protection des employés.

D'après le reportage de Maxime Bertrand

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine