Retour

Crime d'honneur : une mère qui a tenté de tuer sa fille obtient une semi-liberté

Moins d'un an passé en prison pour avoir tenté de tuer sa fille, Johra Kaleki recouvre une semi-liberté.

En février dernier, Johra Kaleki a été condamnée à moins de trois ans d'emprisonnement pour avoir poignardé sa fille à la tête.

La femme s'était servie d'un hachoir pour blesser sa fille de 19 ans dans la résidence familiale de Dorval.

La victime avait expliqué qu'il s'agissait d'un crime d'honneur puisque sa mère d'origine afghane n'acceptait pas qu'elle veuille sortir dans les bars.

La Commission des libérations conditionnelles a consenti à une libération partielle parce que la détenue a eu un comportement exemplaire et qu'elle s'est impliquée dans des programmes.

La présence de son mari et de ses enfants a aussi constitué un avantage, selon la Commission.

Les commissaires estiment cependant qu'elle doit encore faire du travail d'introspection et lui refusent une libération complète.

Mme Kaleki doit se pencher plus sérieusement sur les raisons profondes qui l'ont poussée à attaquer sa fille avec autant de violence, note la Commission.

Avec les informations de Geneviève Garon

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine