Retour

Crise à Alep : protestation devant le consulat russe à Montréal

Quelques dizaines de personnes ont manifesté jeudi devant le consulat de la Russie, à Montréal, pour dénoncer les « exactions sommaires » à Alep, en Syrie.

Le choix de la représentation consulaire russe n’est pas fortuit, puisque Moscou est l’allié principal de Damas dans la guerre qui l'oppose à la rébellion. C’est en effet grâce, notamment, au soutien aérien russe que les troupes syriennes ont réussi à reprendre le contrôle de la ville d’Alep, où les évacuations ont commencé jeudi.

« Tous avec Alep », « nous voulons la paix », « non à la violence, oui à la paix » étaient parmi les slogans scandés par les manifestants, dont certains agitaient des drapeaux syriens et d’autres arboraient des pancartes critiquant le régime de Bachar Al-Assad.

Présente sur les lieux, Béatrice Vaugrante, de la section francophone d'Amnistie internationale Canada, a déclaré qu’« on a affaire ici à de potentiels crimes de guerre à une échelle incroyable, de la part de forces gouvernementales particulièrement. On l’a vu, l’ONU nous a parlé d’exécutions sommaires, on a parlé aussi de disparitions forcées, qu’Amnistie internationale a par ailleurs documentées ».

Exigeant l’évacuation de tous les civils d’Alep-Est, Mme Vaugrante a réclamé également la présence sur le terrain d’« observateurs indépendants qui peuvent regarder comment le processus se passe, mais aussi et surtout prévenir tout acte de torture ou de disparition forcée ».

La représentante d’Amnistie internationale a par ailleurs insisté pour que soient demandés « des comptes sur le non-fonctionnement du Conseil de sécurité, qui est complètement sclérosé avec, entre autres, le système de droit de veto qui ne devrait jamais exister quand on parle, ici, de crime de guerre ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine