Retour

Crise à l'Orchestre de chambre de Montréal après le retrait du principal commanditaire

Pour la première fois depuis sa fondation en 1974, l'Orchestre de chambre de Montréal a annulé le concert d'ouverture de la saison d'automne et mis sur la glace l'ensemble de sa programmation en raison d'une crise financière liée au retrait de son principal commanditaire, Domtar.

Un texte de René Saint-Louis

L'orchestre a été abandonné par la papetière Domtar qui le soutenait depuis cinq ans. Il roule sur un petit budget d'à peine 400 000 $ par année, mais la présence de Domtar à son conseil d'administration représentait la moitié du budget selon la directrice artistique et chef d'orchestre, Wanda Kaluzny.

« Les deux membres de la compagnie qui étaient sur notre C.A. ont été transférés au bureau de Domtar aux États-Unis et la compagnie a décidé de ne pas continuer à nous soutenir. Domtar fournissait 100 000 $ par année à titre de commanditaire principal, mais nos autres commanditaires de concerts étaient là parce que Domtar le leur avait demandé. Ils sont donc partis aussi et c'est un autre 100 000 $. »

L'Orchestre de chambre s'est tourné vers le financement communautaire, mais la campagne sur Kickstarter n'a pas permis d'amasser assez d'argent pour sauver la saison d'automne. Pour l'instant, le concert d'ouverture ainsi que les matinées pour enfants et les concerts pour aînés ont été annulés. Le prochain concert est prévu le 15 novembre, mais Wanda Kaluzny doute de pouvoir le sauver puisque les compagnies ont déjà bouclé leur budget de commandite pour 2015.

Domtar se retire du milieu des arts

Domtar dit être en train de revoir la répartition de ses dons en Amérique du Nord. Depuis sa fusion avec la compagnie américaine Weyerhaeuser, la majorité de ses activités de même que son président directeur général sont aux États-Unis. Le porte-parole de Domtar, Richard Décarie, dit aussi que la compagnie a décidé de délaisser la culture au profit de la santé.

« On veut orienter davantage nos dons et commandites vers un secteur qui se rapproche de nos activités qui est celui des soins personnels. Il a fallu commencer à délaisser certaines commandites dont celle de l'Orchestre de chambre de Montréal, et c'est un peu le résultat de cette démarche-là. Donc, oui, ça aura des impacts sur les choix qu'on fera à l'avenir. »

Le montant annuel des commandites de Domtar au Québec s'élève pour l'instant à 1,3 million de dollars et inclut des dons à trois hôpitaux : le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et Sainte-Justine. La compagnie finance aussi l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), le Théâtre du Nouveau Monde et le théâtre Centaur.

La direction de l'OSM n'a pas voulu dire si Domtar avait modifié sa commandite cette année. Domtar finance toujours la Virée classique de l'OSM. Pour sa part le plus important théâtre anglophone de Montréal, le Centaur, affirme avoir réussi de peine et de misère à convaincre Domtar de maintenir son financement cette année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine