Retour

Crise politique à Laval : le maire s’absente de deux réunions du conseil

La crise politique se poursuit à la Ville de Laval, où une partie du caucus du maire Marc Demers s'oppose à lui.

Le maire, qui dirige la ville depuis 2013, brillait par son absence aux réunions du conseil municipal qui ont eu lieu hier soir et ce matin. Plus tôt hier, il avait montré la porte au vice-président du comité exécutif et vice-maire de la Ville, David De Cotis, qui est à la tête du mouvement de contestation. Les deux hommes appartiennent pourtant au même parti politique, le Mouvement lavallois.

« Ce prix que je viens de payer très cher en vaut la peine. Je le fais par conviction. Monsieur le maire a choisi de ne pas être présent, ni le restant de son caucus. C'est un geste d'anti-démocratie de monsieur le maire. Alors à partir d'aujourd'hui on va travailler pour les Lavallois, et juste pour les Lavallois », a dit M. De Cotis hier soir.

La crise s’est déclenchée mardi soir, lorsque neuf conseillers du parti du maire ont voté contre une de ses propositions, qui portait sur la composition du comité de vérification.

Ces élus souhaitent une meilleure représentativité de l'opposition au sein des comités de la Ville.

Pour le maire, le vote de mardi soir n’était pas valable.

« La résolution a été adoptée en non-conformité avec les réglementations en vigueur, a-t-il dit hier soir. Je réitère mon désir de discuter avec les élus. Mon but ultime est de bien servir les citoyens de Laval et non pas de jouer un jeu politique. »

La réunion d’hier soir a dû être annulée, faute de quorum. Les élus se sont donc réunis ce matin à 8 h pour poursuivre leurs travaux.

Le maire n’y était pas, mais il a proposé une réunion aux élus de son caucus pour trouver une solution au conflit.

Avec des informations de Johanne Burgell

Plus d'articles