Retour

Cure de jouvence en vue sur le boulevard Saint-Laurent

À l'abandon depuis plusieurs années, le boulevard Saint-Laurent, dans la portion entre le Monument-National et la rue Sainte-Catherine, à Montréal, est sur le point de se transformer. La Société de développement Angus, propriétaire de presque tous les terrains du côté ouest du boulevard, prévoit démarrer en octobre un chantier de 130 millions de dollars.

Un texte de Benoît Chapdelaine

On y trouvera une foire alimentaire au rez-de-chaussée, le Centre d'histoire de Montréal, des bureaux du ministère de l'Immigration et, plus tard, un hôtel. « Dès 2019, le coin Sainte-Catherine et Saint-Laurent est occupé. Il n'y a pas un bâtiment vacant. Il est occupé par quelque chose de beau et d'ouvert. Ce ne sera pas un édifice fermé, ça va être un musée, le Centre d'histoire [actuellement situé dans le Vieux-Montréal]; il renouvelle complètement sa programmation, sa muséologie. Ce ne sera plus ce que les gens ont connu, ça va être au goût du jour, technologique », précise le PDG d'Angus, Christian Yaccarini.

La première phase du projet prévoit la construction du côté sud - près du Monument-National - d'un immeuble de bureaux de six à sept étages pour les centaines d'employés du ministère québécois de l'Immigration.

La deuxième phase prévoit la construction à l'angle Sainte-Catherine et Saint-Laurent d'un immeuble d'une douzaine d'étages, pour un hôtel ou des logements privés, mais les deux premiers étages seront construits dès la première phase. Un stationnement souterrain d'environ 200 places est aussi prévu.

Un bail de 25 ans

La Société québécoise des infrastructures confirme avoir signé un bail de 25 ans avec Angus à compter du 1er janvier 2020. La foire alimentaire ne devrait comprendre aucune grande chaîne, mais une cuisine diversifiée à l'image des nombreux pays représentés à Montréal.

Depuis plus de 10 ans, la Société de développement Angus tente de réaliser un projet dans cette partie historique de la ville. Elle s'est heurtée surtout aux propriétaires du Café Cléopâtre, toujours situé au milieu de l'emplacement, qui a échappé à toutes les tentatives d'achat ou d'expropriation. Le projet actuel prévoit simplement de contourner le Café Cléopâtre par l'arrière, par la rue Clark.

Angus avait démantelé, il y a quelques années, sur ordonnance de la Ville, des façades de vieux immeubles qui menaçaient de s'écrouler boulevard Saint-Laurent. Depuis ce temps, le secteur désaffecté présente un visage plutôt lamentable aux visiteurs.

« Une des choses qu'il faut régler d'ici octobre, c'est comment on traite ces façades-là. On est en discussion avec la Ville sur la manière de remettre les pierres. Est-ce qu'on les remet au complet? Il y en a 40 % qui se sont complètement effritées. Les autres sont là, on fait ça comment? On a des idées », explique le PDG.

Angus est déjà propriétaire du 2-22 Sainte-Catherine Est, également à l'angle du boulevard Saint-Laurent, l'édifice qui abrite, entre autres, la station de radio communautaire CIBL et la Vitrine culturelle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine