Retour

D’anciens wagons de métro feront surface sur une place publique

Quatre wagons de métro en fin de vie seront intégrés à une place publique éphémère qui sera aménagée au bord du canal Lachine, au printemps.

De la mi-mai à septembre, on trouvera à la station FMR (pour éphémère) une galerie d’art, une boutique design, un comptoir alimentaire, une scène et une aire de détente, a annoncé mercredi l'organisme MR-63, lors de la présentation de son projet.

La programmation sera élaborée à la suite d’un appel à projets qui se déroulera le mois prochain. Les citoyens auront également la liberté de proposer des activités.

Un prototype

Cette place éphémère constitue un prototype pour le projet permanent MR-63, qui ouvrira en 2020. Il s’agira d’un complexe consacré à la découverte des talents de Montréal et construit avec les anciens wagons de métro MR-63.

« On a besoin de tester nos hypothèses d'achalandage, explique Frédéric Morin-Bordeleau, un des concepteurs du projet. On a besoin de mesurer comment on va faire pour rendre justice au développement durable. On veut aussi savoir de quoi ça a l'air de prendre un café dans un wagon de métro au soleil en plein midi. C'est pourquoi on a pensé à faire un projet pilote dès cet été. »

On n'a pas encore déterminé l’endroit où sera érigé le projet permanent, mais ce sera probablement à l’angle des rues Peel et Ottawa dans le quartier Griffintown, croit le maire du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville, Benoit Dorais.

« Il y a un esprit de communauté à bâtir dans Griffintown, dit-il. Les gens veulent un vrai quartier avec de vraies infrastructures. Bien sûr, la Ville a à travailler fort là-dessus. »

Sept projets

La Société de transport de Montréal avait lancé en mars 2016 un appel de projets pour donner une seconde vie aux voitures de métro MR-63 (acronyme qui signifie matériel roulant 1963).

Le projet MR-63 des frères Frédéric et Étienne Morin-Bordeleau a été retenu avec six autres.

Deux de ces projets ont déjà vu le jour : une sculpture de l’artiste Michel de Broin qui utilise des portes de métro et une installation aux Jardins de Métis, dans le Bas-Saint-Laurent.

D’ici l’été, Polytechnique Montréal recevra une voiture en vue de sa transformation en café et en lieu de travail, et le centre sportif Le TAZ en accueillera une autre.

Les 333 voitures MR-63 auront été retirées du métro en juin pour faire place aux nouvelles voitures AZUR. La plupart s’en iront chez le recycleur AIM, dans l’est de Montréal.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine

Plus d'articles