Retour

D'autres commerces liés à la marijuana à Montréal, en attendant le cannabis lui-même

De plus en plus d'entreprises liées à la commercialisation de la marijuana ouvrent leurs portes à Montréal. Elles offrent des accessoires ou veulent faciliter l'accès à du cannabis à des fins médicales, en attendant la légalisation promise par le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Un texte de René Saint-Louis

Dans les cinq magasins Cannabis Culture qui reprenaient leurs activités, vendredi, après avoir été fermés par la police le mois dernier, on ne vendra pour l'instant que des accessoires pour fumeurs comme des vaporisateurs, des pipes, et du papier à rouler.

L'entreprise a réussi un bon coup publicitaire, le mois dernier, en vendant de la marijuana au grand public pendant quelques heures.

Le propriétaire assure maintenant qu'il attendra la légalisation promise par le gouvernement canadien avant de vendre du cannabis. D'ici là, la seule façon de s'en procurer légalement est d'obtenir une ordonnance médicale.

Une toute nouvelle compagnie, La Décision de la nature, propose de mettre patients et médecins en relation.

On est un centre d'information pour éduquer les patients, pour leur montrer c'est quoi leurs choix. Et pour les mettre en contact avec un docteur, éventuellement [si le besoin se présente].

Antonio Bramante, propriétaire de La Décision de la nature

La consultation coûte entre 100 et 200 $, selon le temps passé avec un client.

« Mais dans la moitié des cas, il n’y a même pas de coûts, souligne M. Bramante. On est vraiment là pour informer. »

M. Bramante précise qu'il ouvrira deux autres points de service dès la semaine prochaine.

Les gens qui réussissent à obtenir une ordonnance pourront ensuite se présenter, par exemple, dans la boutique que Don Briere – un autre joueur bien connu au Canada anglais – entend ouvrir la semaine prochaine sur le boulevard Décarie.

Sa boutique montréalaise sera un point de commande pour de la marijuana thérapeutique, en attendant la légalisation prévue au printemps.

Plus d'articles

Commentaires