MONTRÉAL - Les trois joueurs les plus titrés de l'histoire du double masculin se sont retrouvés sur le terrain central du stade Uniprix, dimanche. Mais aucun d'entre eux n'avait déjà soulevé le trophée montréalais.

Un texte de Alexandre Gascon

Les jumeaux Mike et Bob Bryan y sont parvenus grâce à une victoire de 7-6 (7/5), 3-6 et 10-6 contre le Canadien Daniel Nestor et son partenaire français Édouard Roger-Vasselin.

La carrière de Nestor a beau approché trois décennies, il lui reste encore des premières à accomplir. Gagner la Coupe Rogers à Montréal en faisait partie. Et ce n'est pas parce que le Canadien n'avait pas essayé, lui qui participait au tournoi pour la 27e fois (au total dans les deux villes canadiennes).

Il a certes quatre finales et deux titres de l'édition torontoise de la compétition, mais toujours bredouille en sol québécois.

Et aura-t-il la chance de chasser le trophée à nouveau? Lorsque les hommes reviendront à Montréal en 2017, Nestor sera à quelques semaines de fêter son 45e anniversaire de naissance.

Ému sur le terrain après la défaite, Nestor a marqué une pause avant de remercier sa femme pour son soutien indéfectible au cours de sa longue carrière.

Il a aussi fait plaisir aux partisans en avouant préférer le tournoi montréalais à celui de Toronto.

Un match en deux temps

En première manche, les deux équipes ont tenu leur bout au service tout du long, l'enjeu se décidant logiquement au bris d'égalité.

Tout le contraire du deuxième engagement où trois bris de service sont survenus dès le départ, dont deux en faveur du duo franco-canadien.

Les jumeaux Bryan remportent ainsi un 220e titre, à deux, en double masculin (111 pour Mike, 109 pour Bob). Le compteur de Nestor demeure à 87, bon pour le troisième rang.

Il s'agissait d'une première collaboration entre le Canadien et le Français.

Plus d'articles

Commentaires