Retour

Danny Maciocia n'aurait eu aucun pouvoir de décision avec les Alouettes

Danny Maciocia n'a pas aimé ce qu'il a entendu. Lors de l'entrevue qu'il a eue avec l'équipe, la direction des Alouettes de Montréal lui aurait proposé les fonctions de président et directeur des opérations football, sans pouvoir décisionnel sur le choix du prochain directeur général, des entraîneurs ou des joueurs.

C'est ce qu'il a déclaré lors d'un point de presse couru à l'Université de Montréal.

Maciocia, qui a ainsi décidé de garder son poste d'entraîneur-chef avec les Carabins de l'Université de Montréal, a expliqué que non seulement il n'aurait pas eu son mot à dire pour l'embauche du remplaçant de Jim Popp, mais qu'il aurait été tenu à l'écart aussi de la nomination du prochain entraîneur-chef.

D'après ce que j'ai compris, non, ça venait directement du propriétaire. Il plaçait son monde à lui en place et c'était à nous de travailler avec chacun et d'essayer que ce soit productif sur le terrain ou à l'extérieur du terrain.

Danny Maciocia, entraîneur-chef des Carabins de l'Université de Montréal

Questionné à savoir quelles auraient été ses responsabilités dans l'organigramme, Danny Maciocia a admis qu'il régnait une certaine confusion.

« C'était le président des Alouettes, et j'étais le grand responsable de tout ce qui se passait dans le domaine du football. Et à la fin de la journée, tout ce monde là se rapportait à moi. Mais ce monde était déjà en place », explique-t-il.

Il aurait été responsable de tout ce qui se passait à l'extérieur du terrain de football. Par exemple, c'est à lui qu'aurait été confié la responsabilité de créer un centre d'entraînement pour l'équipe ou de rencontrer des entreprises pour dénicher des partenariats.

Moi j'avais plusieurs questions, mais les réponses n'étaient pas tout à fait claires. Par exemple, j'ai demandé, si tu veux échanger ton joueur de concession, est-ce que le président a un mot à dire là-dedans? Si tu veux échanger ton premier choix pour un quart-arrière qui se trouve sur une liste de négociations, est-ce que j'ai un mot à dire là-dedans? J'avais plusieurs questions et je n'étais pas capable d'avoir des réponses. Je n'étais pas à l'aise à la fin de la journée (avec cette situation).

Danny Maciocia

Le poste de directeur général des Alouettes ne lui a jamais été offert. Danny Maciocia estime que les Alouettes devraient annoncer le successeur de Jim Popp dans les prochains jours.

Il a tenu à préciser qu'il souhaite la meilleure des chances aux Alouettes, lui qui est un fier Montréalais.

« Pour moi, dit-il, c'était bien de vivre cette expérience là, mais ça confirme que je suis à la bonne place. J'ai encore beaucoup de choses à bâtir avec les Carabins. »

Le Montréalais, qui est en poste avec les Carabins depuis 2011, a été entraîneur-chef (2005-2008), puis directeur général (2008-2010) des Eskimos d'Edmonton.

Il avait auparavant fait son apprentissage avec les Alouettes où il a été membre du personnel d'entraîneurs de 1996 à 2001.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine