Les Montréalais ont été plus nombreux à se déplacer en vélo Bixi en 2016, selon les résultats financiers de l'organisme de vélopartage, qui ont été présentés mercredi au comité exécutif de la Ville de Montréal. Le nombre total d'achats de titres a notamment augmenté de 159 %.

« Pour une troisième année consécutive, nous sommes heureux d’avoir atteint et même dépassé nos objectifs financiers », a déclaré la présidente du conseil d’administration de Bixi Montréal, Marie Elaine Farley.

Bixi Montréal, qui a évité la faillite en 2014, a enregistré des hausses d’utilisation dans toutes les catégories.

Les achats occasionnels de titres ont presque triplé, passant de 133 169 en 2014 à 398 650 en 2016.

De plus en plus de Montréalais découvrent aussi le Bixi. Le nombre de clients uniques a connu une hausse de 81 %.

Le trésorier Éric Bergeron a décrit une « situation financière assez saine » devant le comité exécutif. « On est très content de notre situation financière cette année », a-t-il dit.

Excédent budgétaire

L’exercice financier 2016 s’est terminé avec un excédent de 654 075 $, dont une partie a été utilisée pour financer « l’achat de véhicules et de remorques visant à améliorer la redistribution des vélos », peut-on lire dans le communiqué.

Pour la saison 2017, plus de 80 stations et 1000 vélos ont aussi été ajoutés.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est réjoui de la « saine gestion financière » et du « respect des budgets » de Bixi Montréal qui « a reçu le mandat de redresser les finances du service de vélopartage pour assurer sa pérennité ».

L'organisme qui gérait Bixi s'était placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité en janvier 2014. La Ville de Montréal avait sauvé Bixi de la faillite en créant un organisme à but non lucratif pour gérer le système de vélo en libre-service.

Record cette saison

Bixi Montréal a fracassé un record le 28 mai dernier, lors du dévoilement des 375 bixis de la Collection 375e anniversaire, dans le cadre du projet « Montréal, Bixi & moi ». 39 520 déplacements ont été enregistrés cette journée-là, contre 31 206 en 2011.

« Si on compare les mêmes conditions climatiques de 2017 avec 2016, on note une hausse d’environ 13 % à 15 % de nos achalandages. Ça laisse présager une bonne saison », a souligné le directeur général de Bixi Montréal, Christian Vermette.

Plus d'articles

Commentaires