Retour

De plus en plus de sollicitations dans les voitures du métro

La quête et la vente ambulante sont en hausse à l'intérieur des voitures du métro de Montréal. Consciente de la croissance du phénomène, la Société de transport de Montréal(STM) va augmenter la présence de ses équipes dans les voitures en marche.

Un texte de Thomas Gerbet

« Parlez-vous français? », « Avez-vous du change? ». L'homme d'une trentaine d'années parle fort et harangue chaque passager, l'un après l'autre, à l'intérieur d'une voiture de la ligne verte du métro. Arrivé à la station suivante, il change de voiture et recommence.

L'événement remonte à la semaine dernière. Le lendemain, toujours sur la ligne verte, ce sont deux jeunes adolescents qui tentent de vendre des crayons à chaque passager.

Tout cela est interdit.

Ce lundi, un homme aux facultés affaiblies demande de l'argent aux passagers. Quand une personne assise ne le regarde pas, il lui tape sur l'épaule pour obtenir son attention.

Le métro de Montréal est relativement épargné par la sollicitation à l'intérieur des voitures, par rapport à la situation dans des villes comme Paris. La situation est-elle en train de changer?

La Société de transport de Montréal a remarqué une augmentation du phénomène depuis l'an dernier. « Une légère augmentation », spécifie la porte-parole Amélie Régis.

« L'an dernier [...], en collaboration avec le SPVM, nous avons procédé à des opérations de visibilité pour tenter d'identifier les fautifs et demander leur collaboration, explique Amélie Régis. Nous referons le même genre d'opération cette année, en plus d'augmenter la présence d'inspecteurs et de policiers dans les voitures de métro. »

Avez-vous aussi remarqué davantage de sollicitation à l'intérieur des voitures du métro?

Plus d'articles