Retour

De vieilles connaissances s'amènent à Montréal

Le match entre l'Impact et les Red Bulls de New York mercredi, au stade Saputo, prendra des allures de retrouvailles. Jesse Marsch sera de retour à Montréal, après avoir été le premier entraîneur-chef de l'Impact en MLS en 2012.

Également, ce sera les retours des anciens joueurs Felipe et Karl Ouimette, qui aura droit à sa section de partisans dans les estrades. Mais la fraternisation devra attendre la fin de la rencontre.

Les trois points à l'enjeu entre les deux rivaux de l'Association de l'Est seront la priorité quand l'Impact (8-8-3) et les Red Bulls (9-6-5) sauteront sur le terrain.

« On va leur parler après le match et leur souhaiter bonne chance, mais nous voulons gagner la rencontre », a dit le milieu de terrain Calum Mallace.

La nouvelle étoile de l'Impact, Didier Drogba, qui doit toujours retrouver la forme, ne sera pas en uniforme, mais sera présenté à la foule. L'entraîneur-chef Frank Klopas a toutefois noté que Johan Venegas, qui a signé avec l'équipe lundi, pourrait se retrouver dans la mêlée.

Marsch a obtenu son premier poste d'entraîneur-chef avec l'Impact, ayant la tâche de construire l'équipe d'expansion. Il est rapidement devenu un favori des amateurs, particulièrement en raison de ses efforts pour parler en français.

Mais il a été congédié après une saison en raison de différences de philosophie avec la direction qui préférait apporter une influence européenne au sein de l'équipe.

Marco Schillibaum, qui a guidé l'Impact vers les éliminatoires, est venu le remplacer. Il a cependant perdu son poste après la campagne 2013.

Marsch a atténué l'importance de l'affrontement tout au long de la semaine. Seulement cinq joueurs de l'édition 2012 de l'Impact jouent toujours avec l'équipe : le gardien Evan Bush, le défenseur Hassoun Camara et les milieux de terrain Patrice Bernier, Justin Mapp et Mallace.

« Ça fait déjà longtemps, a dit Marsch. Ils sont passés à autre chose. Je suis content de voir mon vieil ami Frank Klopas. Mais sinon, je me prépare pour un autre bon match à l'étranger. »

Marsch et Klopas étaient coéquipiers avec le Fire de Chicago en 1998 quand ils ont gagné le titre de la MLS et la Coupe des États-Unis. Klopas est devenu plus tard l'entraîneur du Fire.

« J'étais pas mal plus vieux que lui, a dit Klopas. Il est arrivé dans la ligue quand j'approchais de la retraite. Nous avons connu de beaux moments en 1998 quand nous avons réussi le doublé en tant qu'équipe d'expansion. »

« Je le connais comme joueur et comme ami à l'extérieur du terrain. Je l'ai affronté quand il était à Montréal et que j'étais à Chicago. Mais je veux le bien de mon équipe et il veut le bien de la sienne. Je me concentre sur mon équipe. »

Samedi, l'Impact a signé sa deuxième victoire de la saison à l'étranger, un gain de 3-2 sur New York City FC. Il disputera maintenant quatre matchs d'affilée devant ses partisans, là où il a gagné six de ses sept dernières rencontres.

Klopas a qualifié cette portion du calendrier de « belle occasion à domicile pour continuer de monter au classement ».

Les Red Bulls connaissent aussi une bonne séquence. Ils ont gagné leurs deux dernières rencontres à l'étranger, dont une victoire de 3-1 à Philadelphie samedi.

L'ancien attaquant de Manchester City Shaun Wright-Phillips a fait ses débuts avec les Red Bulls dans ce match. Il a préparé le but de son frère cadet Bradley, qui domine les siens avec neuf buts cette saison.

Le milieu de terrain de l'Impact Marco Donadel purgera une suspension d'un match mercredi en raison d'une accumulation de cartons jaunes.

Plus d'articles

Commentaires