Retour

Début de la distribution des chèques d’aide sociale aux demandeurs d’asile

Quelque 3000 demandeurs d'asile reçoivent leur chèque d'aide sociale dans les centres d'hébergement où ils sont accueillis. Le gouvernement avait d'abord planifié faire cette distribution à un seul endroit, le Palais des congrès de Montréal, mais a changé d'idée cette semaine.

La distribution se fait plutôt au stade olympique et à l'ancien édifice des Soeurs de la Providence, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville.

Quelque 3000 chèques seront distribués en mains propres et 2000 autres pourront être directement envoyés par la poste, puisque certains demandeurs d’asile ont déjà trouvé un logement.

« Je dois aller au marché pour acheter de la nourriture et je dois envoyer quelque chose à mes enfants en Haïti », a indiqué un demandeur d’asile qui est allé chercher son chèque à l'ancien bâtiment religieux du nord de Montréal.

L’opération devait initialement se dérouler au Palais des congrès de Montréal, mais le gouvernement a indiqué qu’étant donné le nombre à la baisse de demandeurs d’asile devant récolter son chèque en personne, une telle collecte centralisée n’était plus nécessaire.

La crainte de débordements, ainsi que la présence possible sur les lieux du groupe La Meute, auraient aussi motivé cette décision, selon des sources au Programme régional d'accueil et d'intégration des demandeurs d'asile (PRAIDA) ainsi qu'à la Ville de Montréal.

Du côté des organismes communautaires, on indique plutôt que des pressions ont été faites auprès du gouvernement pour annuler l’événement au Palais des congrès, les demandeurs d’asile se sentant encore plus stigmatisés.

« Ce n’est pas la première fois que nous recevons des demandeurs d’asile, mais ce serait une première de les recevoir dans un grand centre, surtout lorsqu’il y a beaucoup de contestation à l’effet que ces gens-là sont arrivés de manière illégale », a expliqué sur les ondes d'ICI RDI l’avocat spécialisé en immigration Jean-Ernest Pierre.

Avec les informations de Marie-Ève Cousineau

Plus d'articles

Commentaires