Retour

Défaite crève-coeur du CH contre l'Avalanche

Le Tricolore revient bredouille de son voyage de trois matchs à l'étranger. Même s'ils ont été plus combatifs et plus efficaces mercredi soir contre l'Avalanche, les hommes de Michel Therrien se sont tout de même inclinés 3-2 devant ceux de Patrick Roy.

Jarome Iginla a fait très mal au Bleu-blanc-rouge en fin de match. Au moment où la marque était de 2-2 et alors qu'il ne restait que 123 secondes à jouer, l'attaquant a inscrit le troisième but des siens, après un bel échange avec Mikhail Grigorenko et Matt Duchene.

Pour la petite histoire, c'est une rondelle perdue par P.K. Subban en zone offensive qui a été à l'origine du but d'Iginla.

Il s'agit d'un troisième revers de suite pour le Tricolore, après ceux subis contre les Coyotes lundi et les Sabres vendredi dernier.

Andrei Markov et Lars Eller ont été les marqueurs du côté des visiteurs. Erik Johnson et Jarome Iginla, avec ses deux buts, ont assuré la réplique pour l'Avalanche.

Ben Scrivens subit pour sa part un cinquième revers cette saison. Le portier montréalais a cédé 3 fois sur 28 tirs.

De son côté, Semyon Varlamov a donné seulement 2 buts à l'adversaire sur 34 tirs.

Malgré ce revers, les Montréalais demeurent tout de même au 12e rang dans l'Association de l'Est, avec 58 points. La mauvaise nouvelle, c'est que le CH est toujours à six points de la huitième et dernière place qui donne accès aux séries éliminatoires.

Bon départ du CH

Le trio Byron-De La Rose-Weise a exercé beaucoup de pression en zone ennemie dès les premiers instants de la rencontre.

C'est cependant le trio de Tomas Plekanec qui a permis aux Montréalais de noircir la feuille de pointage en premier.

À la septième minute, le Tchèque s'est présenté rapidement dans le territoire de l'Avalanche avant de remettre la rondelle à Andrei Markov, venu appuyer l'attaque. Le défenseur russe a décoché un tir bas qui a battu Varlamov. Brendan Gallagher a également été complice.

Les deux équipes se sont par la suite échangé un avantage numérique, mais ni l'une ni l'autre n'a su en profiter.

Johnson crée l'égalité, Eller réplique

Le Tricolore a continué de jouer avec combativité et rapidité en début de période médiane, si bien qu'il s'est vite retrouvé en avantage numérique. Or, ce sont les locaux qui en ont profité pour créer l'égalité.

À la suite d'une séquence à l'attaque qui a avorté pour le CH en territoire de l'Avalanche, Gabriel Landeskog a relancé son équipe à toute vitesse. Le numéro 92 a remis la rondelle au défenseur Erik Johnson, qui a eu tout le temps voulu pour battre Scrivens d'un tir des poignets.

Eller a cependant redonné une avance d'un but aux siens moins de trois minutes plus tard.

Oublié seul devant la cage de Varlamov, le Danois a profité d'un cafouillage du gardien derrière son filet, qui a littéralement remis la rondelle à Pacioretty. Le capitaine du CH n'a eu qu'à passer le disque au numéro 81, qui a battu le portier russe, quelque peu hors d'équilibre.

Les visiteurs croyaient bien terminer la deuxième période avec une avance d'un but, mais Jarome Iginla a ramené les deux équipes à égalité avant que tout le monde ne rentre au vestiaire.

Pendant qu'Eller était au cachot à la 16e minute, Iginla a décoché un puissant tir qui a trompé la vigilance de Scrivens. Il s'agissait d'un 10e but à 5 contre 4 cette saison pour l'attaquant du Colorado.

En troisième période, les deux équipes ont joué très prudemment, jusqu'à ce qu'Iginla marque son deuxième but du match.

Michel Therrien a eu beau retirer Scrivens de son filet en fin de rencontre à la faveur d'un attaquant supplémentaire, le mal était fait.

Le CH sera de retour à Montréal dans les prochaines heures. Les hommes de Michel Therrien renoueront vendredi avec leurs partisans au Centre Bell. Pour l'occasion, les Flyers seront les visiteurs.

Jusqu'à présent, les Montréalais ont perdu leurs deux premiers duels de la saison contre les représentants de la Pennsylvanie.

Plus d'articles