Le Canadien accueille les Rangers au Centre Bell, vendredi soir, pour le deuxième match de leur série qui apparaît déjà comme une partie décisive pour la formation de Claude Julien.

Un texte d'Alexandre Gascon

Après avoir échappé la première rencontre 2-0 mercredi, le Tricolore tentera de créer l'égalité dans son duel avant de s'envoler vers New York pour les matchs 3 et 4.

Il n'y avait pas de panique dans le camp bleu-blanc-rouge à l'entraînement jeudi, même si l'on perçoit bien l'enjeu capital de ce deuxième match.

Depuis l'instauration du format 4 de 7 (saison 1938-1939), les équipes qui ont amorcé leur série avec une défaite l'ont emporté moins d'une fois sur trois (31,44 %).

Le Canadien fait un peu mieux que la moyenne avec 17 séries gagnées sur les 50 (34 %) disputées en perdant le premier affrontement.

Pire encore, une équipe qui affiche un retard de 0-2 a remporté seulement 12,4 % des séries dans toute l'histoire de la Ligue nationale de hockey, soit 37 des 298 jouées en pareilles circonstances.

Tout indique que l'entraîneur-chef montréalais conservera les mêmes effectifs autant à l'avant qu'en défense, en dépit du match difficile de la troisième paire Nathan Beaulieu-Nikita Nesterov.

Seuls les réservistes ont patiné vendredi matin.

Alain Vigneault a semblé prôner la même stratégie pour ses Rangers. Les deux pilotes pourraient toutefois changer d'idée d'ici la période d'échauffement.

Le match débute à 19 h (HAE).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine