Des usagers de la Société de transport de Montréal (STM) ont déposé une demande de recours collectif en Cour supérieure pour obtenir compensation pour les nombreux retards de service dans le métro et sur les trajets d'autobus.

L’argent servirait entre autres à rembourser 15 % du coût des titres de transport mensuels achetés depuis le 1er mars 2014.

Les plaignants donnent l’exemple de Via Rail, qui offre des dédommagements pour de longs retards, ou encore de la Société de transport de Laval, qui a un régime de compensation pour les retards de plus de 5 minutes, ce qui n'est pas le cas à la STM, soulignent-ils.

Le demande cite des données provenant des rapports annuels de la STM de 2013 à 2015 comme preuves de la baisse du taux de ponctualité et de la hausse du nombre d'arrêts de plus de 5 minutes dans le métro. Les plaignants ajoutent à ces chiffres une compilation de messages publiés par la STM sur son compte Twitter concernant des retards.

La Cour supérieure devra maintenant déterminer si cette demande de recours collectif est acceptable.

Avec la collaboration de René Saint-Louis

Plus d'articles