Retour

Déménagements : des tonnes de déchets encombrants à Montréal

Au terme d'une longue fin de semaine de déménagements, la Ville de Montréal souhaite sensibiliser la population afin de réduire la quantité de déchets encombrants qui sont abandonnés dans ses rues.

On compte au-delà de 100 000 déménagements chaque année à Montréal, ce qui génère environ 50 tonnes de déchets encombrants, dont des matelas et des meubles.

La Ville de Montréal aimerait réduire la quantité de ces déchets en invitant la population à se tourner vers les six écocentres situés sur son territoire et en l'encourageant à donner une deuxième vie à ces objets grâce aux organismes qui les récupèrent.

Or, ces organismes se retrouvent souvent avec beaucoup d’objets qui ne sont pas récupérables. « En ce moment, on conserve à peu près 20 % et le reste, c’est de la perte », estime la directrice générale de la Société Saint-Vincent de Paul de Montréal et de Laval, Denise Ouellette.

Selon elle, le rapport habituel de perte se situe autour de 40 %. Mais pendant la saison des déménagements, « les gens font beaucoup de ménage et, plutôt que de faire le tri eux-mêmes, ils nous laissent le faire, donc notre ratio de perte augmente ».

De plus, certains articles ne peuvent tout simplement pas être récupérés. C’est notamment le cas des matelas, en raison du problème de punaises de lit qui sévit depuis quelques années à Montréal.

En mobilité, cliquez sur le logo de Radio-Canada pour visionner l'album photo

D’après les informations de Michel Marsolais

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine