Retour

Départ chancelant du Canadien racheté par Drouin

Le Canadien a accordé 45 tirs au but, il a passé beaucoup de temps empêtré dans son territoire, mais, au bout du compte, il s'en tire avec une victoire à Buffalo pour amorcer sa saison du bon pied.

Un texte d’Alexandre Gascon

Avant que Phillip Danault marque en désavantage numérique, les projecteurs étaient braqués sur les défenseurs du CH embourbés dans leur zone. C’est finalement Jonathan Drouin qui est venu voler la vedette, comme ce pourrait souvent être le cas cette saison.

C’est le scénario rêvé du Québécois qui trépignait d’impatience depuis le tout premier jour du camp d’entraînement.

En plus de sa feinte magistrale pour procurer la victoire en tirs de barrage, Drouin, patient et précis, avait joliment préparé le filet de Pacioretty au premier vingt.

Il n’y a pas à dire, avec Brendan Gallagher, ce trio a montré qu’il avait des armes redoutables.

« J’ai pas hésité avant de faire la passe, j’attendais que le défenseur glisse », a expliqué Drouin, invité à préciser l’action sur le filet de son capitaine.

« Dès qu’il a glissé, j’ai vu que j’avais la chance de passer la rondelle en dessous de son bâton. Il a glissé un peu rapidement et il m’a donné le temps. »

Il y avait là un défi pour Drouin qui retrouvait le centre dans un match officiel pour la première fois depuis l’époque où il faisait la pluie et le beau temps à sa troisième saison dans la LHJMQ avec les Mooseheads d’Halifax.

Il a affiché un taux de succès de 47 % dans le cercle des mises au jeu (9 en 19). Pas mal selon Pacioretty.

« Il a vraiment bien joué, on a eu beaucoup de chances, il en a eu beaucoup lui aussi. Il a été efficace en zone défensive aussi. C’est un bon départ, même s’il y a des secteurs où l’on veut s’améliorer. Avec un peu plus de cohésion, on pourrait créer encore plus de chances de marquer. »

Des lacunes prévisibles

La remontée du Tricolore n’a toutefois aveuglé personne. Face aux Sabres de Buffalo, une équipe qui a terminé au 15e rang de l’Association de l'Est l’an dernier, le CH a été dominé par moments.

Vrai que cette équipe s’est beaucoup améliorée, comme l’a souligné Claude Julien. L’attaque menée par Jack Eichel, Evander Kane, Sam Reinhart, Ryan O’Reilly et Kyle Okposo est dynamique.

Mais on parle quand même d’une formation qui envoie Nathan Beaulieu au sein de son premier duo défensif, même s'il a terminé la saison dans les gradins du Madison Square Garden, pourtant en pleine santé, alors que le Canadien faisait face à l’élimination contre les Rangers.

Les Sabres ont constamment attaqué le duo Jordie Benn-Mark Streit avec beaucoup d’efficacité.

« Ç’a été un match, on peut dire, difficile par moments », a avoué l’entraîneur.

« Mais, encore là, c’est un début de saison. J’ai trouvé qu’ils ont peut-être dominé le long des rampes plus que je l’aurais voulu. On doit être mieux de ce côté-là. Mais on a gardé notre plan de match, on a été patients et on a trouvé le moyen de gagner », a enchaîné Julien.

À bien des égards, les Sabres ont appliqué le plan de match que préconisait le Bleu-blanc-rouge, mais avec moins de ressources pour y parvenir.

« Ils ont pris le contrôle du match à certains moments. J’aime évidemment notre résilience. On est revenus et on a gagné, mais on ne peut pas balayer le fait qu’ils ont dominé par moments. Ils ont vraiment bien patiné et mis beaucoup de pression en échec avant. Leurs défenseurs ont appuyé l’attaque. Ils ont un peu joué comme nous aurions aimé le faire, alors il faut apprendre de ça et s’améliorer », a analysé Pacioretty.

Encore Mete

Au sein de cette brigade défensive plutôt lente, le jeune Victor Mete s’est à nouveau démarqué.

L’arrière de 19 ans a brillé par son calme et ses choix de jeu judicieux. Julien a employé Mete pendant 18 min 43 s, seulement 11 secondes de moins que Jeff Petry, et bien devant Jordie Benn et Mark Streit.

« Ça prend un joueur spécial pour arriver dans la ligue et jouer avec autant de calme et de confiance. C’est un bon premier match pour lui », a résumé Price.

Parlant de joueur spécial, on le gardait pour la fin, mais disons que le gardien du Canadien a déjà fait une petite différence dans cette très jeune saison avec ses 43 arrêts.

Price pourrait avoir à récidiver pour que les siens l’emportent à Washington samedi, ou encore à New York dimanche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine