Retour

Dernière chance pour séduire l’électorat montréalais

À la veille du scrutin, l'heure est au bilan pour Denis Coderre et Valérie Plante qui se trouvent au coude-à-coude dans la course à la mairie de Montréal.

« Montréal vient tout juste de sortir du marasme d’il y a quatre ans. Ce n’est pas le temps de freiner sa croissance. Cette période a coûté très cher et on a trimé fort pour être finalement où nous en sommes aujourd’hui », a soutenu le maire sortant Denis Coderre en point de presse samedi matin.

En plus de miser sur son expérience et celle de son équipe, Denis Coderre a rappelé ses bons coups, notamment la création du bureau de l’inspecteur général, la reconnaissance du statut de métropole, les activités gratuites du 375e anniversaire et des démarches de réconciliation avec les Autochtones.

« Rappelez-vous ce que Montréal avait l’air il y a quatre ans », a martelé Denis Coderre, répétant une phrase qu’il a assénée tout au long des derniers jours de la campagne. « Rappelez-vous toute cette corruption, rappelez-vous comment les gens avaient presque honte de dire qu’ils étaient Montréalais. Aujourd’hui, on est rendu à une autre étape », a dit le maire sortant.

Avec un second mandat, Denis Coderre veut concrétiser des projets de transports en commun, mais aussi le retour de l'équipe de baseball. « Le retour des Expos est intimement lié à votre humble serviteur et pas à une autre option. »

Qu'il s'agisse des quotidiens La Presse, Le Devoir et The Gazette ou encore des hommes d’affaires Mitch Garber ou Eric Boïko, Denis Coderre a énuméré une longue liste d’appuis dans la communauté montréalaise.

Lutte serrée

Malgré tout, l’homme qui cumule 11 campagnes électorales se retrouve au coude-à-coude avec une adversaire à l'expérience politique beaucoup plus courte, Valérie Plante.

Celle-ci fait une tournée des marchés publics samedi. Plusieurs s’entendent pour dire qu’elle a fait une excellente campagne puisqu’elle a réussi à combler son retard initial, selon les plus récents sondages.

« Durant la campagne que nous avons menée, nous avons essayé de parler de sujets qui interpellent les Montréalais dans leur quotidien, justement pour susciter leur intérêt et qu’ils aient envie d’aller voter », explique Mme Plante, de passage au marché Maisonneuve dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

« Je suis très fière de la campagne qu’on a menée, qui touche à des sujets très précis : l’habitation, la sécurité dans nos rues, la mobilité, le trafic, des sujets qui interpellent les Montréalais », a dit Mme Plante.

En proposant notamment la construction d'une nouvelle ligne de métro ou encore la création d'une brigage des chantiers, la candidate « a bon espoir que les électeurs seront très nombreux aux urnes ».

Lors des élections municipales en 2013, 43,3 % des électeurs montréalais avaient exercé leur droit de vote.

Les bureaux de vote seront ouverts dimanche, de 10 h à 20 h.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine