Retour

Des approbations importantes pour le projet de Réseau électrique métropolitain

L'administration du maire Denis Coderre a maintenant les fonds nécessaires pour entreprendre des travaux le long des 50 kilomètres de tracé du Réseau électrique métropolitain (REM) sur l'île de Montréal.

Le conseil municipal a adopté mardi un règlement d'emprunt de 6 millions de dollars pour des travaux municipaux en vue du projet prévu pour 2020, malgré l'opposition du parti Projet Montréal.

Il s'agit de travaux mineurs par rapport au projet de presque 6 milliards de dollars de la Caisse de dépôt et placement, comme de nouveaux passages pour piétons et des pistes cyclables le long du tracé. Mais pour l'opposition officielle, l'administration Coderre saute dans le train de la Caisse de dépôt avant d'avoir vérifié plusieurs éléments importants.

« Il y a des trucs de base qui ne sont toujours pas [réglés], en termes de capacité aux heures de pointe, en termes d'incompatibilité avec tous les autres modes, en termes aussi qu'il n'y aura jamais de rétrocession des actifs. Donc, est-ce que c'est le pire projet au monde? Est-ce que c'est une perte immense pour l'avenir de Montréal? Je crois personnellement que oui », déplore le conseiller de Projet Montréal Sylvain Ouellet.

Le responsable du REM au comité exécutif, Richard Bergeron, insiste au contraire sur l'importance de ce projet pour la région métropolitaine.

« On arrive à la fin de l'année, là, c'est le temps du recueillement, des Fêtes et tout, que chacun se mette à genoux dans le temps des Fêtes et qu'il prie pour que le REM se réalise, parce que, s'il fallait rater ce projet-là, bien, ma foi, je serais très inquiet de l'avenir du transport collectif dans la région de Montréal », a lancé M. Bergeron.

Par ailleurs, la Communauté métropolitaine de Montréal, qui regroupe 82 municipalités, a indiqué qu'elle appuie le projet. Après un exercice de consultation au sein de la commission de l'aménagement, et malgré les inquiétudes exprimées par certaines municipalités, la Communauté a conclu que le projet constitue une bonification majeure du réseau de transport du Grand Montréal.

Québec sera appelé à approuver le projet de REM après avoir analysé le rapport du BAPE, dans les prochains mois.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine et Julie Marceau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine