Plus de 100 chiens destinés au marché de la viande en Chine seront plutôt placés dans des foyers d'accueil à Toronto, à Ottawa et à Montréal.

L'organisme Humane Society International a piloté l'opération de sauvetage depuis l'Asie.

Pour le groupe, ces chiens ont échappé à une « fin tragique ».

La Humane Society International a exhorté dans le passé le gouvernement chinois à abolir le festival Yulin durant lequel des dizaines de milliers de bêtes sont tuées pour leur viande.

La consommation de viande de chien est une pratique répandue dans plusieurs pays d'Asie et d'Afrique, notamment. Cette habitude alimentaire est cependant de plus en plus restreinte, voire interdite dans les pays où elle est pratiquée.

Plus d'articles

Commentaires