Retour

Des dizaines de bernaches retrouvées mortes près de Sorel-Tracy

Un pêcheur a retrouvé des dizaines de bernaches flottant sur les berges du fleuve Saint-Laurent, jeudi matin, près de Sorel-Tracy, en Montérégie. Le bureau local de la protection de la faune a envoyé un agent sur place afin de comprendre ce qui s'est passé.

Un texte de Jérôme Labbé

Une vidéo de l'hécatombe circule actuellement sur Facebook. Vers 16 h, elle avait déjà été partagée plus de 8000 fois.

Selon Sentier Chasse-Pêche, qui a partagé les images, la vidéo de 44 secondes a été tournée jeudi matin à Contrecoeur, un peu au sud de Sorel-Tracy.

« Je n'ai jamais vu ça », répète à plusieurs reprises l'auteur de la vidéo, Nicolas Geoffrion, à la vue de tous les oiseaux morts.

« Il n'y a aucune marque de fusil, aucune marque d'impact », spécifie-t-il, anticipant les questions des internautes.

« C'est spécial », lâche-t-il, deux fois plutôt qu'une.

L'agent du ministère québécois des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) est arrivé sur les lieux vers 10 h, jeudi matin. Il a récupéré quelques spécimens, qui seront analysés.

Le Service canadien de la faune a aussi été avisé. Comme la bernache du Canada est sous sa responsabilité, c'est lui qui prendra le relais dans ce dossier.

« Trois bernaches mortes seront envoyées à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal située à Saint-Hyacinthe pour une nécropsie », a fait savoir par courriel la porte-parole Christelle Chartrand.

« Nous continuerons de surveiller la situation de près et prendrons des mesures appropriées si nécessaire », a-t-elle ajouté.

La Bernache du Canada, aussi appelée « outarde au Québec », est un oiseau de la famille des oies, des canards et des cygnes.

Les oiseaux morts ont été retrouvés un peu au nord des îles de Varennes, lieu où des bernaches du Canada vont nicher depuis 1992.

Un expert se prononce

Selon Jean-François Giroux, professeur au département des sciences biologiques de l'UQAM, les bernaches retrouvées mortes ont probablement été frappées par la foudre. Il souligne qu'un orage a justement éclaté dans ce secteur mercredi.

D'après lui, le fait que les oiseaux morts aient tous été retrouvés au même endroit élimine la possibilité qu’ils aient été victimes de malnutrition ou d’une épidémie. Autrement, on en aurait retrouvé un peu partout dans le secteur, a-t-il expliqué en entrevue au 15-18.

Le biologiste concède que le triste spectacle peut être surprenant à voir, mais affirme que ce genre d’incident se produit probablement plus souvent qu’on ne le croit, dans des endroits plus isolés où ils ne peuvent être rapportés.

Le professeur Giroux précise que ces bernaches proviennent des États-Unis puisque certains des individus retrouvés morts avaient été bagués au New Jersey. Jumelé au fait qu’il n’y avait pas d’oisons dans le groupe, cela confirme, à son avis, qu’il s’agit d’oiseaux migrateurs venus muer au Canada.

Avec la collaboration de Catherine Contant

Plus d'articles