Retour

Des entreprises émergentes de Montréal s'exportent

Les entreprises de technologie en émergence ont le vent en poupe à Montréal. Plusieurs d'entre elles se sont développées dans la métropole et exportent désormais leur concept dans d'autres villes.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Rodolphe Barrère est le président de Potloc, une plateforme en ligne qui permet de sonder les citoyens sur le type de commerce qu’ils voudraient voir dans leur quartier. Ainsi, un commerçant peut avoir l'avis des résidents d'un quartier avant de s'y installer.

Le site a permis de faire baisser le nombre de locaux vacants au Quartier latin, selon M. Barrère, qui vise aujourd'hui d'autres marchés.

« C'est un site Internet qu'on a développé à Montréal. On a ouvert un bureau en France aussi pour développer le même concept dans des villes françaises », dit-il.

Une autre application montréalaise qui fait parler d'elle ailleurs est City Parking. C’est une sorte de Airbnb du stationnement qui permet de louer sa place de stationnement lorsque celle-ci est inutilisée.

« Gatineau nous a approchés et la Ville de Calgary est très intéressée », dit Vincent Wong, le porte-parole de City Parking.

Vincent Charles Hodder, lui, vient de lancer son application à New York. Il est le président de Local Logic, une application qui permet d’évaluer la qualité de vie d'un quartier en combinant différentes données comme le bruit, les îlots de chaleur ou encore le nombre d'arbres en bordure de la rue.

« Il y a définitivement un mouvement qui se passe à Montréal, que ça soit des entreprises en technologie en général, et aussi des entreprises [qui se concentrent sur] tout ce qui est ville intelligente », dit M. Hodder.

Les trois jeunes entreprises sont passées par l'incubateur Innocité, créé il y a un an et demi. L'organisme, financé par la Ville de Montréal et des partenaires privées, a aidé 13 startups.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine