Retour

Des Italo-Montréalais s'opposent au changement de nom du parc Guido-Nincheri

Des Montréalais et des membres de la famille de Guido Nincheri, un artiste italo-montréalais de renom, sont offusqués du fait que la Ville de Montréal a choisi de changer le nom d'un parc en son honneur pour le nom de parc de la Ville de Québec.

La Ville de Montréal a annoncé en 2015 qu'à l'occasion du 375e anniversaire de la ville, les parcs Marie-Victorin et Guido-Nincheri (à l’intersection de la rue Rachel et du boulevard Pie-IX) seraient réunis pour former un espace vert. Ce nouveau parc serait renommé en l'honneur de la Ville de Québec.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait alors annoncé le don d’une œuvre, d’une valeur de 200 000 $. L’œuvre consiste en quatre colonnes, chacune ornée d’un athlète portant un dossard sur lequel on peut voir un animal et une date importante de l’histoire de Montréal.

L’annonce avait créé des remous chez les élus de Projet Montréal. « Parc-de-la-Ville-de-Québec. On débaptise le parc Marie-Victorin pour ça? C'est inacceptable », avait alors lancé le maire de l'arrondissement, François Croteau sur Twitter.

La décision de l'administration Denis Coderre de renommer le parc Guido-Nincheri fait maintenant des mécontents au sein de la communauté italienne à Montréal.

Ce parc avait été nommé en l’honneur de Guido Nincheri en 1992, à l’occasion du 350e anniversaire de la Ville de Montréal.

« C’est presque une claque en pleine face. C’est surtout signe que la Ville ne comprend pas la contribution exceptionnelle de cet homme », a déploré le petit-fils de l’artiste, Roger Boccini Nicheri.

L’association des jeunes italo-canadiens de Montréal a lancé une pétition pour convaincre le maire de changer d’idée. « En remplaçant le nom du parc Guido-Nincheri par parc de la Ville de Québec, une trace importante de l’héritage italo-canadien et canadien se voit effacée », peut-on lire dans la pétition.

Selon l’Association, le leader d’opposition, Luc Ferrandez, parlera à François Croteau et à Denis Coderre, afin de trouver une solution.

Le scénariste montréalais Steve Galluccio a lui aussi interpellé le maire de Montréal à ce sujet sur Twitter. Denis Coderre lui a répliqué que le Château Dufresne a été renommé Dufresne-Nincheri. « Je ne comprends toujours pas pourquoi il faut effacer son nom d'un parc », a répliqué M. Galluccio.

Qui était Guido Nincheri?

L’artiste a étudié les arts à Florence, avant d’immigrer à Boston en 1913. Il s’est ensuite établi à Montréal en 1914, où il a travaillé pendant de nombreuses années dans un studio de vitrail, qui se trouvait juste en face du parc nommé en son honneur.

Il a été l’un des artistes canadiens qui ont produit le plus grand nombre d’œuvres religieuses au pays au cours du 20e siècle. Guido a fabriqué 5000 vitraux dans quelque 200 églises partout en Amérique du Nord, ainsi qu'au Château Dufresne et à l’Assemblée nationale.

Surnommé le Michel-Ange de Montréal, Guido Nincheri a notamment peint une fresque au plafond de l’église Église Notre-Dame-de-la-Défense sur la rue Henri-Julien, dans La Petite-Italie. Le clergé italo-montréalais avait demandé à l’artiste d’ajouter Benito Mussolini à sa fresque. Il avait d’abord refusé de peindre le dictateur fasciste, puis avait plié sous la pression des autorités religieuses.

À cause de cette fresque, en 1942, alors que M. Nincheri travaillait à Baie-Comeau, la Gendarmerie royale du Canada l’a arrêté et l'a emmené dans un camp d’internement à Petawawa, en Ontario. On l’accusait d’avoir des allégeances fascistes parce qu'il avait fait l'éloge de Mussolini dans son oeuvre.

L’artiste est resté interné pendant trois mois, jusqu’à ce que sa femme réussisse à prouver aux autorités que Mussolini ne faisait pas partie des brouillons de M. Nincheri et qu'il n'était pas un sympathisant fasciste.

M. Nincheri est mort en 1973.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?