Retour

Des mesures provisoires pour sécuriser la voie Camillien-Houde

Une semaine après le décès tragique du cycliste de 18 ans Clément Ouimet, la Ville de Montréal annonce des mesures provisoires pour renforcer la sécurité sur la voie Camillien-Houde.

Montréal espère ainsi favoriser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes, en attendant les recommandations d’un groupe de travail qui se penchera sur les changements potentiels qui pourraient être apportés à ce tronçon.

Mercredi dernier, le jeune athlète Clément Ouimet, qui s’entraînait dans la montée Camilien-Houde, a été fauché par une voiture qui tentait une manœuvre de demi-tour. Il est mort de ses blessures à la tête.

La Ville laissera la caméra de surveillance de la courbe qui est déjà en place.

De plus, Montréal promet un entretien régulier de l’accotement et une présence policière pour assurer le respect des nouvelles mesures.

Des équipes techniques de l’arrondissement de Ville-Marie suivront de près ces changements pendant un mois. Elles remettront un bilan de leurs observations au groupe de travail qui doit se pencher sur l’utilisation de la voie Camillien-Houde par les divers usagers de la route.

La Ville souhaite que ces mesures soient mises en place d’ici le 20 octobre.

Réduire la vitesse à 40 km/h sur la voie Camillien-Houde

Dans sa stratégie de déploiement des limites de vitesse sur l'ensemble du territoire de la ville, présentée au début du mois de juillet, le maire Coderre a fait part de son intention de réduire la vitesse à 40 km/h dans les grandes artères des quartiers centraux, dont fait partie la voie Camillien-Houde.

La Ville indique toutefois qu’il est impossible de convoquer une séance extraordinaire du conseil d’arrondissement de Ville-Marie pour procéder à un changement immédiat de la limite de vitesse, et ce en raison de la campagne électorale municipale qui est en cours.

Plus d'articles

Commentaires