Retour

Des milliers de jeunes font Montréal-Québec à pied pour le Grand défi Pierre Lavoie

Quelque 5400 jeunes du secondaire et du cégep effectuent depuis samedi matin la quatrième course à relais du Grand défi Pierre Lavoie.

Il s'agit d'une course à pied à relais de 264 km où chaque jeune devra franchir un total de 30 km. Le départ s'est fait à 8 h de l'Esplanade du Stade olympique à Montréal. L'arrivée est prévue à 15 h dimanche au bassin Louise, à Québec.

Les jeunes courront durant la nuit. Divisés en groupes de trois, soit un accompagnateur et deux jeunes, ils sont suivis par 135 autobus voyageurs. Chaque groupe est relayé aux deux kilomètres, ce qui doit fournir aux jeunes une heure de repos en moyenne.

Le fondateur Pierre Lavoie - athlète et cycliste chevronné - espère intéresser davantage de jeunes à l'activité physique avec la course à pied, car elle est plus accessible que le vélo. « On a commencé par un 1000 kilomètres, c'était notre événement phare, qui donne de la visibilité à nos commanditaires et qui nous permet de financer tout le reste », a expliqué M. Lavoie.

« Mais pour réussir à aller chercher la masse de la population, on s'est engagé vers la course à pied parce que [...] quand tu es occupé avec tes études, ou que tu prépares ta carrière, tu manques de temps, et la course à pied est la chose qui te met en forme le plus rapidement. »

Le comédien Guillaume Lemay-Thivierge s'est associé à l'événement, un geste logique selon lui. « À partir du moment où tu as de la motivation, tu peux tout faire dans la vie, a-t-il soutenu. Ça m'a touché. C'est ce que j'essaie d'inculquer à mes enfants et c'est ce que je propose aux jeunes qui m'écoutent quand j'ai la chance de faire des rencontres, des conférences, ou des associations comme celle-là. »

À quoi pensent les jeunes participants lorsqu'ils courent? « Je pense à ma mère », a candidement répondu un jeune, en ajoutant : « je t'aime, maman! ». Un autre a expliqué qu'il se concentrait sur sa respiration et ce qu'il fera après la course, « parce que j'ai juste hâte que ça finisse. »

Les filles représentent 60 % des participants cette année, une statistique que les organisateurs aimeraient équilibrer l'an prochain.

Plus d'articles

Commentaires