Retour

Des vents violents balaient le Québec et l'Ontario

Des foyers privés d'électricité, des sorties de route, des écoles fermées, des annulations de vols et des abris d'auto emportés... Les intempéries qui ont secoué le Québec et l'Ontario mercredi ont perturbé les activités de milliers de personnes.

En Gaspésie, les vents et la marée ont entraîné d'importants déferlements de vagues le long des côtes, entre autres à Percé, où le quai a été submergé.

Pour ce qui est des pannes, la situation s'est améliorée au cours de la journée. Vers 21 h, quelque 1600 clients d’Hydro-Québec étaient toujours privés d'électricité. Mercredi matin, on comptait 70 000 foyers plongés dans le noir.

« Des dommages sont causés à notre réseau avec des branches ou carrément des arbres qui viennent tomber sur les lignes électriques », a expliqué le porte-parole d'Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty.

Le rétablissement du service variait selon la lourdeur des dommages. « Dans les secteurs boisés, il faut s’attendre à ce que ce soit plus long », a précisé M. Batty.

« Les conditions météo ne facilitent pas le travail de nos employés, puisque lorsqu’ils sont en haut de leur camion-nacelle, ça peut parfois être dangereux de s’approcher des lignes, a-t-il ajouté. Si les vents sont trop forts, ça fait trop fortement bouger la nacelle. »

Les rafales et le déglaçage ont également perturbé les activités de l’Aéroport de Montréal (ADM), ce qui a provoqué des annulations de départs et d'arrivées.

L’aéroport international Jean-Lesage a également été touché par les intempéries, mais seulement une poignée de vols ont été annulés. La plupart de ces vols sont des liaisons qui devaient transporter des passagers de la Côte-Nord ou de la Gaspésie vers la Vieille Capitale, alors que seulement deux départs à partir de l’aéroport de Québec ont été annulés.

La visibilité était bonne sur les principales autoroutes du Québec, mais la chaussée, bien que dégagée, était glissante en plusieurs endroits, notamment dans le Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord et en Gaspésie, où la route 132 a été fermée pendant quelques heures, entre Matane et Sainte-Anne-des-Monts.

En Montérégie, un véhicule lourd a été renversé par une bourrasque sur l’autoroute 20, à la hauteur de Sainte-Julie. Des abris d'auto et des parements de toitures ont été emportés par les vents. Le toit d'une maison s'est même envolé à Saint-Jacques-le-Mineur.

À Saint-Maurice, en Mauricie, un autobus scolaire et un camion à six roues ont été poussés sur l'accotement par le vent.

Les conditions routières dans l’est de la province ont également compliqué les déplacements en autocars. Les départs et les arrivées d’Orléans Express étaient ainsi assujettis aux conditions routières et météorologiques dans le corridor allant de Québec aux Maritimes.

La météo a toutefois fait de nombreux heureux parmi les enfants des Laurentides, de Lanaudière et de la Gaspésie, où plusieurs écoles primaires et secondaires ont fermé leurs portes pour la journée. Le transport scolaire a également été perturbé en Abitibi-Témiscamingue.

Plusieurs avertissements de tempête hivernale, d'onde de tempête et de vent demeurent toutefois en vigueur.

Un avertissement de tempête est notamment en vigueur pour le secteur de Gaspé, Forillon, Percé, Chandler et New Carlisle. Ce secteur de la Gaspésie a été durement touché par ce phénomène il y a une dizaine de jours.

À Rivière-du-Loup, les forts vents ont fait craindre pour la stabilité du clocher d'une église.

Enfin, l'Ontario n'est pas en reste. Le distributeur d'électricité Hydro One a fait état dans la journée de nombreuses pannes dans le sud et dans l'est de la province et le transport scolaire a été annulé dans plusieurs régions au nord et à l'ouest de Toronto, incluant Simcoe, Oxford, et Kitchener-Waterloo.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Horoscope de juillet 2017





Rabais de la semaine