Retour

Des zones grises à l'avantage des Golden Knights

BILLET - Le repêchage d'expansion sera tenu mercredi pour accueillir la 31e équipe du circuit Bettman.

Tout a été mis en place pour que les Golden Knights de Vegas puissent être compétitifs d'entrée de jeu pour développer le hockey et attirer de nouveaux partisans dans ce petit coin de pays où règnent le sable et les machines à sous.

En 10 ans de carrière, j'ai vécu l'arrivée de sept équipes et bien des listes de protections. Jamais la LNH n'a autant favorisé ni aidé une formation à faire son entrée depuis le début de son histoire.

Ils l'ont eu difficile :

Sharks de San José (1991)

  • Fiche à leur première saison : 17-58-5
  • Buts accordés : 343
  • Première participation aux séries : 1994

Lightning de Tampa Bay (1992)

  • Fiche à leur première saison : 23-54-7
  • Buts accordés : 332
  • Première participation aux séries : 1996, absent jusqu'en 2003

Sénateurs d'Ottawa (1992)

  • Fiche à leur première saison : 10-70-4
  • Buts accordés : 395
  • Première participation aux séries : 1997

Panthers de la Floride (1993)

  • Fiche à leur première saison : 33-34-17
  • Buts accordés : 233
  • Première participation aux séries : 1996

Mighty Ducks d'Anaheim (1993)

  • Fiche à leur première saison : 33-46-5
  • Buts accordés : 251
  • Première participation aux séries : 1997

Predators de Nashville (1998)

  • Fiche à leur première saison : 28-47-7
  • Buts accordés : 261
  • Première participation aux séries : 2004

Trashers d'Atlanta (1999)

  • Fiche à leur première saison : 14-57-7
  • Buts accordés : 313
  • Première participation aux séries : 2007, la seule fois en 11 ans d'existence. La concession a déménagé à Winnipeg en 2011.

Georges McPhee va-t-il en profiter?

Le DG a demandé une journée de plus à la LNH pour attirer les joueurs autonomes. Cette journée de latitude lui permettra de mettre de l'ordre dans toutes les offres des autres DG, puisque certaines seront irréalistes.

Les dirigeants de la LNH ont manqué une belle occasion de mettre leur pied à terre et refuser tout échange qui servirait à un DG de contourner le règlement ou de réparer ses erreurs de jugement avec des accords de dernière minute.

Quel genre d'accord Georges McPhee pourra-t-il accepter?

Une formation pourra demander à McPhee de ne pas prendre un de ses joueurs exposés (Sami Vatanen par exemple) en échange d'un choix ou d'une compensation future.

Une formation pourra tout aussi bien demander à McPhee de prendre un de ses joueurs exposés pour libérer sa masse salariale (Plekanec par exemple) en échange d'un choix ou d'une compensation future.

Voyez-vous le problème? Ils négocient dans le vide!

Au même titre qu'un jour, un DG a fait une offre de choix au repêchage à un autre DG pour avoir le privilège de négocier pour la durée d'une ou deux semaines avec un joueur avant qu'il obtienne l'autonomie complète le 1er juillet.

Il n'y avait rien de prévu à cet effet dans la convention collective ou même dans le règlement de la LNH. Mais Gary et ses amis ont innocemment accepté cette transaction qui a ouvert la porte à celles que nous risquons de voir apparaître bientôt dans la foulée du repêchage d'expansion.

Il est important de mentionner que chaque transaction, même chaque contrat signé entre un joueur et une équipe n'est seulement officialisé que par l'accord final de la LNH.

Voilà ce qui change la donne et qui risque d'être néfaste à court terme pour les Golden Knights. D'un côté, les règlements serrés des listes de protections pour offrir de la qualité. De l'autre, du laxisme et de l'improvisation.

Qu'est-ce qui arrivera si Georges McPhee décide d'être patient et de bâtir son équipe avec des choix de premier, deuxième et troisième tours au repêchage de cette année ou de l'an prochain, de faire le plein d'espoirs et d'opter pour un plan quinquennal?

La LNH avait voulu aider Vegas pour le présent. McPhee peut décider d'aller dans une autre direction complètement.

Il y avait une zone grise et les DG l'ont utilisé avec la complicité de la LNH.

À l’origine, ces règles complexes et restrictives étaient là pour former une équipe avec des joueurs de qualité pour avoir une chance de gagner chaque soir.

Attendons de voir et soyons patients. Plus que quelques heures encore et nous aurons la réponse. J'ai comme l'impression que nous revivrons une bonne vieille scène du film Le parrain… Une faveur en attire une autre!

Bye bye Nathan!

Je trouve vraiment dommage de voir un jeune défenseur de talent quitter une formation pour des raisons autres que sa qualité de joueur, son potentiel et ses attributs.

Il faut être vraiment rendu à la croisée des chemins pour prendre une telle décision avec lui. De bons patineurs mobiles avec une vision offensive et une touche physique se font très rares.

Jamais je ne m'aventurerai sur les potins hors glace, je laisse cela aux blogues de bas étage qui vivent des « clics » des voyeurs du monde du hockey.

Cela étant dit, il y a une règle qui n'a jamais changé dans la LNH : si ta vie hors glace nuit à tes performances ou à celle de tes coéquipiers, si tu deviens une distraction ou une mauvaise influence à qui que ce soit dans le vestiaire, on t'ouvrira la porte et on t'invitera à sortir bien gentiment en espérant recevoir quelque chose en échange.

Dans le cas de Nathan Beaulieu, ça s'est soldé par seulement un choix de troisième tour. Toute une douche froide!

Le seul point positif de cette décision prise par Marc Bergevin est qu'Alex Galchenyuk sera sûrement épargné.

Maintenant que la paire est brisée, peut-être reverrons-nous le « Chucky » qui a marqué 31 buts en 2015-2016.

Du moins je l'espère!

Plus d'articles

Commentaires