Le directeur général Marc Bergevin a réglé un autre dossier vendredi, celui de Tomas Plekanec. Le centre a signé une prolongation de contrat de deux ans d'une valeur de 12 millions de dollars.

Un texte de Diane Sauvé

L'entente ne comporte pas de clause de non-échange et lui rapporterait 7 millions en 2016-2017 et 5 millions en 2017-2018.

L'attaquant de 32 ans écoulait la dernière année d'un pacte de six ans, signé en 2010, qui valait 5 millions de dollars par saison.

Les espoirs que fonde Plekanec en cette édition du CH y sont pour beaucoup.

« Il n'y a pas de meilleure place pour gagner la Coupe Stanley, a lancé Plekanec. J'ai passé toute ma carrière ici . Il y a de bonnes chances qu'on puisse accomplir de grandes choses dans les années qui viennent. »

Le joueur tchèque a appris la nouvelle juste avant de sauter sur la glace de Brossard pour un entraînement optionnel vendredi.

Et son capitaine Max Pacioretty a bien pris soin de le faire savoir à tous en s'avançant près de la patinoire pour l'applaudir.

Une signature qui vient à point, laisse entendre son compagnon de trio.

« Tout le monde sait à quel point il est important pour l'équipe, a indiqué Pacioretty. Ça nous donne une motivation supplémentaire, mais aussi pour lui. Il peut se calmer un peu et se concentrer simplement à gagner des matchs. C'est un vrai professionnel; il aurait joué de la même façon. Mais nous sommes des humains. »

Plekanec, lui, jure que ça ne le dérangeait pas. Probablement que non avec le début de saison qu'il connaît : 4 buts en 5 matchs et un différentiel de +7.

L'attaquant le mieux payé du club

Pour Michel Therrien, faire taire les rumeurs au sujet de son joueur de centre n'a rien de mauvais.

« Il y avait certaines rumeurs depuis le début du camp d'entraînement. Pour nous, la direction et les entraîneurs, on savait où on allait dans ce dossier-là. Marc (Bergevin) a très bien géré ça. »

À sa 11e saison à Montréal, le Tchèque vient de passer le plateau des 500 points (206 buts, 297 passes) dans l'uniforme du Tricolore. L'adjoint au capitaine, repêché au 3e rang (71e au total) en 2001, compte aussi 15 buts et 31 mentions d'aide en 81 rencontres éliminatoires.

« Il a grandi dans l'organisation. C'est un vrai professionnel. C'est un bon leader pour montrer aux jeunes. Il remplit beaucoup de rôles. Tu as besoin d'un joueur comme ça au sein de ta formation. Sinon, tu le remplaces par qui? », a renchéri Therrien

Avec ce salaire moyen de 6 millions de dollars pour les deux prochaines saisons, Plekanec restera l'attaquant le mieux rémunéré du club.

« C'est l'attaquant le plus important de cette équipe, insiste Pacioretty qui touche 4,5 millions. Il dispute des minutes importantes et en même temps, il a de bonnes statistiques. Il mérite d'être l'attaquant le mieux payé de cette équipe. »

Pacioretty estime apprendre encore du plus ancien joueur d'avant du CH, surtout en désavantage numérique avec qui il forme un duo. 

Petite séance, gros match

Outre Plekanec, Alexander Semin, Greg Pateryn, Jarred Tinordi, Devante Smith-Pelly, Nathan Beaulieu, Paul Byron, Bryan Flynn et le gardien réserviste Mike Condon se sont délié les jambes en matinée à Brossard.

Le Canadien (5-0) accueillera les Red Wings (3-0) samedi soir au Centre Bell. 

Plus d'articles

Commentaires