Retour

Deux partenaires québécois avec l'équipe cycliste Astana

L'équipe cycliste Astana aura une petite saveur québécoise en 2017, elle qui a dévoilé ses nouvelles couleurs mercredi après-midi à Montecatini Terme, en Italie.

La saison prochaine, la formation kazakhe roulera sur des vélos Argon 18, conçus à Montréal. Depuis deux ans, Argon 18 avait fait sa place dans le peloton international en fournissant des vélos à l’équipe allemande Bora.

Mais c’est la première fois que la compagnie, fondée par l’ancien cycliste olympique Gervais Rioux, s’associe à une équipe WorldTour. Le contrat est d’une durée de trois ans.

« Ça fait plusieurs années qu’on travaille à ce niveau-là, avec Bora-Argon 18, on avait fait un premier pas. Maintenant, c’est comme un peu... je ne dis pas la consécration parce que notre travail commence, mais d’arriver à ce niveau-là, c’est merveilleux », a dit le président et fondateur d’Argon 18, Gervais Rioux.

Dans le petit milieu qu’est le vélo, la qualité des produits, notamment le comportement de la monture, et la qualité du service offertes par Argon 18 a vite fait d’alimenter le bouche-à-oreille. Sauf que la marche était quand même haute entre une équipe procontinentale et WorldTour, et les attentes aussi.

« Il y a plus de coureurs établis ici. Pour les coureurs, changer de matériel, c’est toujours un stress. Je ne veux pas parler contre l’ancien fournisseur de vélos d’Astana (ndlr : Specialized), mais on est confiants d’offrir une bonne qualité de produit. On a parlé à quelques coureurs aujourd’hui, c’était la première journée qu’ils roulaient (avec les vélos) et le feedback est très bon. »

Bonne nouvelle pour Argon 18 parce que le chef de file d’Astana Fabio Aru vise le doublé Tour d’Italie et Tour d’Espagne en 2017. L’Italien, qui porte les couleurs d’Astana depuis 2012, a remporté la Vuelta en 2015 et finit 2e du Giro la même année.

« C’est une équipe qui peut gagner de belles courses, on espère gagner notre premier grand tour avec cette équipe-là », a ajouté Gervais Rioux qui fournira 250 vélos à Astana pour la seule année 2017.

Un bureau en Europe

Afin de devenir partenaire de l’une des meilleures équipes du monde, Argon 18 a conclu une entente avec une entreprise de Rivière-du-Loup, Premier Tech, spécialisée dans l’horticulture et l’agriculture, les équipements industriels et les technologies environnementales.

Premier Tech avait fait la manchette au début du printemps 2016, lorsque l’émission Enquête de Radio-Canada avait révélé que le président du Conseil du Trésor d’alors, Sam Hamad, également ex-ministre du Développement économique, était intervenu pour que l’entreprise, fleuron économique du Bas-Saint-Laurent, obtienne des subventions du gouvernement provincial à la demande de Marc-Yvan Côté. M. Côté était à cette époque vice-président du conseil d’administration de Premier Tech et l’un des responsables du financement politique de Sam Hamad.

« Pour être associés à l’une des meilleures équipes au monde comme Astana, nous devions trouver un partenaire d’affaires ayant les mêmes objectifs que nous à l’international, souligne Gervais Rioux. Cette alliance avec Premier Tech est stratégique puisqu’elle nous permettra de consolider nos positionnements respectifs à l’échelle mondiale. »

Argon 18 a également profité de l’occasion pour annoncer l’ouverture d’un premier bureau à l’étranger, à Busnago, en Italie, qui emploiera deux personnes, une pour les ventes et l’autre pour le service à la clientèle et technique.

« L’ouverture de notre nouveau bureau européen marque une étape importante pour notre croissance à l’internationale. L’année 2017 sera charnière pour notre entreprise, a conclu Gervais Rioux.

« 90 % de l’industrie italienne est ici. On travaille avec deux partenaires qui sont ici. Pour nous, c’est important d’être près d’eux et de collaborer. Pour nous, c’était naturel de venir s’installer ici. Il y a le Tour de France, qui est l’événement, mas l’esprit du vélo, il est en Italie.

De 2013 à 2016, l’équipe Astana a compté dans ses rangs l’Italien Vincenzo Nibali, vainqueur du Tour de France en 2014, et du Tour d’Italie en 2013 et 2016. Auparavant, l’Espagnol Alberto Contador y a gagné les trois grands Tours sous ses couleurs (Italie et Espagne en 2008 et France en 2009). L’Américain Lance Armstrong, lui, avait effectué son retour à la compétition en 2009 dans le maillot bleu ciel.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?