Retour

Déversement à Longueuil : la Ville dépose une poursuite de 8 millions

La Ville de Longueuil intente une poursuite de 8 millions de dollars contre les responsables de l'entretien et de la vérification de l'équipement défectueux à la station de pompage à l'origine d'un déversement de diesel, survenu en début d'année.

Rappelons que le 14 janvier dernier, un bout de tuyau rouillé qui n'avait pas été vérifié depuis des années a fui, laissant s'écouler des milliers de litres de diesel.

Sur le montant de 8 millions, 750 000 $ serviraient à couvrir les coûts de distribution d'eau embouteillée, 700 000 $, les travaux d'urgence, et 6 millions de dollars, la décontamination des sols sous la station de pompage.

Trois entreprises et des individus sont visés par la poursuite. Il s'agit d'André Tartre, de Réal Boivin et de Jean-Marie Dieket, ainsi que des entreprises Éco-Réhabilitation, Pétrosûr et BVA, consultants en équipement pétrolier et produits apparentés.

La fuite de diesel est survenue dans une usine qui pompe l'eau du fleuve afin de la traiter pour la consommation.

Pendant près de 36 heures, la population de Longueuil, de Saint-Hubert, de Saint-Bruno-de-Montarville et de Boucherville a été privée d'eau potable.

Avec des informations de Normand Grondin

Plus d'articles

Commentaires