Retour

Disparition d'Ariel Jeffrey Kouakou : des faux comptes derrière certains des propos racistes

CHRONIQUE - Quand la machine à indignation s'emballe sur les réseaux sociaux, elle est difficile à arrêter. Des captures d'écran de commentaires racistes à propos du petit Ariel Jeffrey Kouakou, disparu depuis deux jours, circulent énormément depuis mercredi. Mais attention, si certains d'entre eux ont été publiés par de vrais utilisateurs, d'autres proviennent en réalité de faux comptes, qui ont volé l'identité de personnes ayant aucun lien avec l'histoire.

Des blagues racistes assez choquantes à propos d'Ariel Jeffrey Kouakou auraient été publiées dans un groupe Facebook privé nommé « The Kingdom (HCQC) », pour « hardcore Québec ». Disparu depuis, ce groupe se voulait un repère pour l'humour « inapproprié ». Une des membres aurait pris quelques captures d'écran des propos tenus. Depuis, ceux-ci ont fait plusieurs fois le tour du web. Deux personnes auraient aussi perdu leur emploi.

Je comprends la colère de ceux qui partagent ces captures d'écran. Les propos tenus sont abjects. Par contre, il faut savoir qu'au moins deux des profils visés par ces dénonciations sont en fait de faux comptes, et que les photos des profils qui circulent appartiennent à d'autres personnes.

Premièrement, il y a ce « Anatole Pierrot ». Une recherche permet de déterminer que la photo de profil provient de cette vidéo sur YouTube. On y apprend que « Anatole » s'appelle en fait Christophe - et qu'il est Français. Deux photos identiques, deux identités différentes.

Puis il y a ce « Mathias Robidoux », dont la photo de profil montre en fait le mannequin danois, Nicklas Pedersen.

Dans ces deux cas, les photos de ces vraies personnes circulent désormais en lien avec une histoire choquante dont elles n'ont fort probablement aucune idée. Ce n'est pas très chic pour ces deux hommes, surtout étant donné la colère qui leur est dirigée.

Encore une preuve que la rapidité et l'indignation font mauvais ménage.

Plus d'articles