Retour

Disparition d'Ariel Kouakou : le SPVM veut réévaluer sa stratégie

Les recherches se poursuivent pour retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou, porté disparu depuis près de deux semaines.

Les policiers vont réévaluer leur stratégie, a indiqué dimanche le porte-parole du Service de police de Montréal (SPVM), Jean-Pierre Brabant.

Le SPVM avait fait appel à des plongeurs la semaine dernière pour fouiller la rivière des Prairies, en vain.

Une demande d’hélicoptère a été faite à la Sûreté du Québec pour survoler les alentours de la rivière, a expliqué M. Brabant. Des embarcations de l’escouade nautique pourraient aussi être déployées, a-t-il dit.

Bien qu’aucune piste ne soit exclue, les policiers privilégient la thèse de la noyade pour expliquer la disparition du petit garçon de 10 ans. Ils croient qu'il aurait pu tomber accidentellement dans la rivière.

De son côté, le père du garçon, Kouadio Frédéric Kouakou, est convaincu que son fils a été enlevé et que celui-ci ne se serait jamais aventuré seul sur la glace.

Veillée aux chandelles

Une veillée aux chandelles pour le petit Ariel a eu lieu samedi soir dans une église du quartier Ahuntsic-Cartierville. Environ 200 personnes ont envoyé des messages d'espoir à sa famille, qui était présente à la cérémonie.

Une récompense d’environ 100 000 $ est offerte à quiconque fournirait l’information qui permettrait de retrouver l'enfant.

Ariel a été vu pour la dernière fois le 12 mars en avant-midi dans le parc des Bateliers, en bordure de la rivière des Prairies. Il se rendait chez un ami.

Des caméras ont montré qu'il était entré dans le parc, mais aucune ne montre qu’il en est sorti, a indiqué le SPVM jeudi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards