Les corps de deux hommes, qui auraient été tués par balles, ont été retrouvés hier en fin de soirée, dans un secteur boisé sur le chemin des Prairies, à Brossard, près de l'intersection du boulevard Rome.

Alertés par le citoyen à 22 h 50, des agents du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) ont été dépêchés sur les lieux. « Les policiers ont effectivement constaté que deux corps gisaient au sol », a déclaré le porte-parole du SPAL, Jean-Pierre Voutsinos en entrevue à RDI.

Les ambulanciers ont transporté les deux hommes à l’hôpital, où leur décès a été constaté.

« Les blessures s’apparentent à des blessures faites par arme à feu », a avancé le porte-parole du SPAL.

Les deux victimes identifiées

Les deux hommes âgés respectivement de 21 et 23 ans ont été identifiés.

Les enquêteurs confirment qu'ils ne sont pas de la même famille, mais ne peuvent cependant établir pour le moment si les deux personnes se connaissaient.

Les enquêteurs ont rencontré les deux familles mardi matin.

Aucune des victimes n'a de dossier criminel, précise la police, qui continue de chercher des preuves, des indices et l'arme du crime dans le boisé et les champs avoisinants.

Des expertises sont aussi faites sur la voiture qui a été retrouvée sur les lieux.

Selon l'hypothèse des policiers, il s'agirait possiblement d'un double homicide. Les enquêteurs ont exclu la thèse selon laquelle les corps auraient été abandonnés sur la route après leur mort, et considèrent plutôt que le crime a été commis à l'endroit où les corps ont été retrouvés.

Il s’agirait ainsi des deuxième et troisième meurtres commis sur le territoire du SPAL cette année.

Les enquêteurs du SPAL ont installé un poste de commandement et le boulevard des Prairies demeurera fermé une partie de la journée afin de mener des recherches pour retrouver l'arme du crime et des indices permettant d'indiquer le lien qui unit les deux victimes.

Les policiers demandent l’aide de la population. Toute personne détenant de l’information sur l’événement est priée de communiquer avec le SPAL.

Avec les informations d'Ariane Perron-Langlois

Plus d'articles

Commentaires