Retour

Drame à Boucherville : un dernier hommage aux frères Dubuc

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées lundi à l'église Sainte-Famille, à Boucherville, pour rendre un dernier hommage à Jérémie et Gabriel Dubuc, retrouvés morts dans la résidence familiale avec leur père, Michel Dubuc, dans la nuit du 2 au 3 juillet dernier.

Plusieurs amis et collègues de travail des deux jeunes hommes âgés de 21 et 19 ans sont venus témoigner et raconter des anecdotes.

Un ami de Gabriel a interprété quelques chansons à la guitare, dont My old friend, de Paul McCartney, et Tears in heaven, d'Eric Clapton. Une chorale gospel a également interprété des pièces musicales, dont Let it be.

La mère des deux jeunes hommes, France Ainsley, a aussi livré un témoignage émouvant.

Récit des évènements

Michel Dubuc, trouvé mort dans la nuit de jeudi à vendredi dans sa résidence de Boucherville avec ses deux fils, aurait commis quatre meurtres dans la journée du 2 juillet dernier.

Vers 17 h 15, une fusillade a éclaté dans le bureau d'avocats Côté et Gosselin, à Terrebonne. L'avocat Benoît Côté et la notaire Marie-Josée Sills ont reçu une balle dans la tête.

Quelques heures plus tard, à Boucherville, les policiers ont répondu à un appel d'une mère inquiète. Ils ont découvert vers minuit et demi les corps de M. Dubuc et de ses deux fils, Jérémie et Gabriel Dubuc, dans leur maison en feu. Benoît Côté et Marie-Josée Sills ont succombé à leurs blessures deux jours plus tard.

Tout indique qu'il s'agit d'un règlement de compte suivi d'un drame familial, mais la Sûreté du Québec n'a pas terminé son enquête.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine