Retour

Drogba absent du onze partant contre Washington?

Didier Drogba sera-t-il en mesure d'aider ses coéquipiers dans le match sans lendemain de l'Impact jeudi à Washington? S'il faut en croire l'entraîneur-chef Mauro Biello, il y a peu de chances que l'Ivoirien amorce ce premier match des séries contre le D.C. United.

Drogba est toujours ennuyé par une blessure au dos. Lundi après-midi, l'attaquant brillait encore par son absence à l'entraînement, au lendemain de la défaite de 3-0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

« Tant qu'il ne s'entraîne pas, les chances ne sont pas bonnes », a dit Biello.

L'entraîneur-chef a fait savoir que Drogba tentera une course cette semaine pour voir comment il réagira.

Pourtant, lors de sa défection après avoir été écarté de la formation partante contre le Toronto FC le 16 octobre dernier, Biello affirmait que Drogba aurait pu jouer malgré des ennuis au dos.

« Ça le gêne encore », a précisé lundi le pilote de l'Impact.

En fait, le vétéran de 38 ans n'a pas participé à un entraînement depuis qu'il a fait faux bond au onze montréalais.  

Le D.C. United presque imbattable à domicile

L'Impact aurait préféré avoir l'avantage du terrain pour son match de barrage. Surtout que le D.C. United ne perd pratiquement plus chez lui. En fait, l'équipe ne compte que deux revers au RFK Stadium depuis le 1er juin. 

« L'inquiétude, c'est toujours ça, explique Mauro Biello. Tu joues sur la route et c'est un match. Ce sera difficile, car c'est juste un match comme ça. Tout peut arriver. Il faut que l'équipe soit prête à tout. »

Biello sait bien que les prochains rivaux ont fait des changements payants cette saison. Comme l'acquisition de Patrick Mullins, auteur de sept buts à ses neuf derniers départs. Il faut aussi souligner l'excellence du gardien Bill Hamid. Le D.C. connaît par ailleurs une excellente séquence de quatre gains à ses cinq derniers affrontements.

« C'est une équipe redoutable, lance Hassoun Camara. C'est une des meilleures équipes en ce moment. Nous aussi. Un petit moins peut-être, mais la dynamique est positive. Et on va essayer de se servir de ça pour aller là-bas avec de l'ambition. On ne doit pas avoir de complexe. On a bien fait durant la saison régulière lors des matchs à l'extérieur. On doit s'appuyer là-dessus pour pouvoir faire quelque chose de cohérent là-bas. »

Sur la route cette saison, l'Impact a compilé une fiche de 4-6-7. 

Biello se dit malgré tout confiant. Pourquoi? Il aime la rotation des trois au milieu et la performance d'Evan Bush ces temps-ci. Il apprécie aussi voir Oduro et Piatti retrouver leur touche. 

Si le club montréalais s'impose sur le terrain du D.C. United jeudi, il affrontera en demi-finales de l'Association de l'Est un club new-yorkais, puisque les Red Bulls et le New York City FC ont monopolisé les deux premiers rangs.

L'Impact (11-11-12) a conclu la saison au 5e rang dans l'Est, un point derrière Washington (11-10-13).

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque