« On s'est pincés plusieurs fois. » Le directeur du développement des affaires internationales de l'Impact, Nick De Santis, peut se rassurer, il est bien éveillé. Le rêve qui privait de sommeil nombre de partisans de soccer montréalais depuis une semaine n'en est plus un. Didier Drogba est officiellement un joueur de l'Impact.

Un texte d'Olivier Arbour-Masse

Sur le terrain, ses qualités ne font aucun doute : un des grands attaquants des dernières années, nommé meilleur joueur de l'histoire de Chelsea, un des plus grands clubs du prestigieux championnat anglais, et buteur le plus prolifique de l'histoire de la Côte d'Ivoire.

Mais plus qu'un attaquant de talent, l'Impact a déniché un ambassadeur social, un ardent militant pour la paix dont l'influence sur la sphère politique est bien réelle. On lui attribue la fin de la guerre civile dans son pays natal!

En 2005, la Côte d'Ivoire est déchirée depuis trois ans entre les rebelles du Nord et les troupes présidentielles, au Sud. Les Éléphants parviennent alors à se qualifier pour la Coupe du monde pour la première fois de leur histoire. Dans le vestiaire après le match, Drogba s'adresse aux Ivoiriens en direct à la télévision nationale.

« Ivoiriennes, Ivoiriens, on vous a prouvé aujourd'hui que toute la population de la Côte d'Ivoire peut cohabiter, peut jouer ensemble pour un même objectif. Aujourd'hui, on vous le demande à genoux : un pays qui a toutes ces richesses ne peut pas sombrer dans la guerre comme cela. Déposez les armes. »

Deux ans plus tard, il obtient du président que l'équipe nationale dispute un match à Bouaké, la capitale des rebelles. Un mois après ce match, le chef de la rébellion et le président brûlent les premières armes dans ce même stade.

Le processus de paix a connu ses soubresauts depuis, mais le mythe Drogba était déjà sculpté. « Désormais, il est une icône, à l'image de Mandela », écrira le journal allemand Die Zeit.

Nommé ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations unies pour le développement, il est également l'une des 100 personnalités les plus influentes de 2010, selon le magazine Time. Un joueur de soccer aux côtés des Barack Obama, Steve Jobs et autres Prix Nobel!

Et à Montréal?

Quel héritage Drogba laissera-t-il de ses 18 mois à Montréal? Il n'y a certes pas de conflit armé à freiner, mais les plus grands espoirs sont permis.

Francophone et anglophone, capable de rassembler les communautés ethniques : il a le profil idéal pour permettre à l'Impact de s'ancrer encore davantage sur la scène sportive montréalaise, dominée même en juillet par l'équipe qui patine.

« Il doit quitter Montréal avec un message positif à la Ligue, au monde », a déclaré De Santis lundi.

Drogba n'est pas encore arrivé que, déjà, il fait rayonner la métropole à l'international, comme Denis Coderre ne peut qu'en rêver.

L'annonce de sa venue à Montréal a fait la une du site de la BBC. #IMFC (Impact de Montréal Football Club) s'est hissé dans les tendances Twitter à Londres.

Depuis une semaine, les prédictions entourant sa venue donnent aux médias du monde l'occasion de parler de l'Impact et de rappeler ses récents succès en Ligue des champions de la CONCACAF.

Si David Beckham a changé la MLS, désormais terre d'accueil des plus grands noms en fin de carrière, on ne peut qu'avancer des hypothèses sur les répercussions de l'embauche de Drogba pour l'Impact. Montréal s'ajoute à New York et à Los Angeles comme destination nord-américaine de choix pour les étoiles du soccer international. Les projecteurs du monde entier se tourneront vers le Bleu-blanc-noir au moindre succès.

Ces succès, quels seront-ils? Depuis ce matin, l'Impact fait partie des prétendants à la Coupe MLS. Dans un championnat canadien relevé par un Toronto FC en pleine forme, Drogba permettrait à l'Impact de renouer avec la Ligue des champions et les recettes non négligeables qu'entraînent les matchs au Stade olympique.

Déjà, le téléphone de la billetterie de l'Impact est pris d'assaut. Il faut dire que le club a eu la brillante idée de vendre des billets de « reste de saison ».

Et les produits dérivés? Quelques minutes après l'annonce, on voyait déjà des supporteurs quitter la boutique du stade Saputo avec le chandail du nouveau prodige. Dilly Duka serait bien malcommode de ne pas diligemment céder son numéro 11… Un uniforme qui se vendra désormais de Saint-Michel à Abidjan.

L'Impact vient de frapper un coup de circuit. Le club est entré de plain-pied dans la cour des grands. Que de chemin parcouru depuis le premier match du club dans l'American Professionnal Soccer League au Centre Claude-Robillard en 1993!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine