L'entraîneur de l'Impact, Mauro Biello, pourra compter sur Didier Drogba pour le match retour de la demi-finale de l'Association de l'Est de la MLS contre les Red Bulls, dimanche, à New York.

Biello a confirmé que son attaquant, qui n'a pas été en uniforme depuis le 2 octobre, est prêt à faire un retour au jeu. Les joueurs de l'Impact se sont entraînés une dernière fois à Montréal, samedi, avant de s'envoler pour New York. 

« Je suis content d'avoir Didier Drogba à ma disposition, c'est un grand champion, a commenté l'entraîneur montréalais. C'est quelqu'un qui veut gagner, qui a gagné tout et qui peut compter des buts. C'est important pour moi et l'équipe. »

Drogba, ralenti par un malaise au dos, est revenu à l'entraînement cette semaine après une absence de plus de deux semaines.

Il a rencontré les médias pour mettre un terme à la dispute qui l'a opposé à l'Impact ces dernières semaines. Il avait refusé de participer au match du 16 octobre contre le Toronto FC parce qu'il ne faisait pas partie des 11 joueurs sélectionnés pour amorcer la rencontre. 

En 22 matchs, dont 18 départs, cette saison, Drogba a marqué 10 buts, ce qui en fait le 2e buteur du club, derrière Ignacio Piatti.

Une équipe en bonne santé

Drogba fera probablement partie des 18 joueurs en uniforme, mais ne devra pas être sur le terrain au début du match parce que Biello peut compter sur une formation en bonne santé.

Hernan Bernardello, blessé au mollet gauche au match aller, et l'attaquant étoile des derniers matchs, Matteo Mancosu, touché à l'ischiojambier droit à l'entraînement, sont en mesure de jouer. Mancosu, qui a marqué trois buts en deux matchs éliminatoires, tentera de poursuivre sur sa lancée. 

Confiance contre confiance

L'Impact n'a pas gagner en sept matchs au domicile des Red Bulls. Toutefois, l'Impact peut s'encourager. Cette saison, il est parvenu à signer la victoire dans cinq stades dans lesquels il n'avait jamais gagner.

« On a fait face à différents obstacles, constate Patrice Bernier. Il y a endroits où on n'avait jamais gagné ou encore des scores qui, dans le passé, nous auraient fait perdre, mais on est parvenu à revenir dans le match. »

« Dans notre tête, on sait qu'on peut le faire. On nous a désignés comme négligés plusieurs fois et ça semble mieux aller pour nous, nous stimuler pour aller chercher la victoire. »

Les scénarios gagnants

Avec sa victoire de 1-0 au stade Saputo la semaine dernière, l'Impact est en bonne position.

Une victoire, un match nul et une défaite par un but en évitant d'être blanchi permettraient à l'Impact de passer en finale d'Association. Toutefois, si les Red Bulls mènent 1-0 au terme de 90 minutes de jeu, une période de prolongation sera nécessaire pour départager l'égalité au pointage agrégé.

L'Impact a infligé aux Red Bulls une première défaite en 17 matchs. Patrice Bernier ne croit toutefois pas que ce sera suffisant pour semer le doute chez l'adversaire.

« Le doute, je ne crois pas. Connaissant le coach (Jesse Marsch) et l'état d'âme dans cette équipe... ils sont très confiants. Une défaite, ça te fait poser des questions quand même. C'est à nous de continuer avec ce qu'on a fait au dernier match et, en espérant aller marquer en premier, ajouter au facteur psychologique. Ils vont peut-être paniquer un peu et nous permettre d'avoir des espaces et de se qualifier. »

Plus d'articles