Retour

Duel des bas-fonds entre le Canadien et les Sabres

Le tiers des neuf dernières confrontations du Canadien (26-36-12) cette saison sera disputé contre un adversaire qui a légitimement des visées sur le jeune prodige suédois Rasmus Dahlin. Les Sabres (23-38-12) seront les premiers avec qui le Tricolore brandira les armes, vendredi, à Buffalo.

Les résultats des prochains duels face aux équipes qui leur tiennent compagnie dans les bas-fonds du classement seront déterminants pour l'ordre de sélections en vue du repêchage amateur du mois de juin.

Sept points seulement séparent la 31e et la 26e position, occupées par les Sabres et les Red Wings (27-36-11). Le Tricolore a rendez-vous avec les représentants du Michigan à deux reprises après son escale à Buffalo, le 26 mars au Centre Bell et le 5 avril à Détroit.

Les Montréalais affichent le pire dossier du circuit Bettman au cours des 10 derniers matchs. Ils ont été vaincus à 9 occasions, dont deux fois après 60 minutes de jeu, depuis le 3 mars. Cinq revers ont été subis après avoir donné cinq buts ou plus durant cette séquence peu envieuse.

Claude Julien et sa bande n'ont jamais réglé leurs difficultés à l'étranger. Ils tardent à enregistrer une 10e victoire lorsqu'ils se produisent à l'extérieur des frontières montréalaises, un plateau qu'ont atteint les 30 autres formations de la Ligue nationale.

Un gain à Buffalo leur permettrait également de mettre un terme à une série de sept défaites loin du Centre Bell. Rappelons qu'ils ont jusqu'ici remporté les trois duels entre les deux équipes, le premier en tirs de barrage, le second en prolongation et le dernier par jeu blanc.

Des Sabres timides

Les Sabres revendiquent le pire écart de buts marqués et accordés par rencontre cette saison. Ils ferment la marche d'un point de vue offensif (2,36 buts pour) et pointent au 29e échelon concernant l'aspect défensif (3,26 buts contre), ce qui leur confère un rendement négatif de 0,90.

Le Canadien, 29e en attaque (2,47 buts pour) et 23e en défense (3,12), baigne dans les mêmes eaux troubles que les protégés de Phil Housley.

L'entraîneur-chef enverra le gardien Linus Ullmark dans la mêlée. Le Suédois a été utilisé sporadiquement par les Sabres depuis la dernière campagne. Il a protégé le fort à quatre reprises et compte trois départs derrière la cravate en près de deux ans.

Sa progression à Rochester, le club-école des Sabres, est satisfaisante et constante. Les deux statistiques qui prédominent chez un gardien, la moyenne de buts accordés par match et le taux d'efficacité, sont respectivement en considérable baisse et hausse.

Le Canadien rentrera au bercail après sa visite à Buffalo. Alexander Ovechkin et les puissants Capitals de Washington (43-24-7), meneurs de la Division métropolitaine, seront de passage au Centre Bell, samedi.

Tout indique que Carey Price et Antti Niemi verront de l'action au cours des deux prochains duels, selon ce que Julien a laissé entendre plus tôt cette semaine.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité