Retour

Écarté par le NPD, José Nunez-Melo passe aux verts

L'ancien député lavallois du Nouveau Parti démocratique José Nunez-Melo se joint au Parti vert du Canada.

La chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, a annoncé que M. Nunez-Melo sera le candidat de son parti dans la nouvelle circonscription de Vimy, qui remplace la circonscription de Laval. José Nunez-Melo avait été élu sous la bannière du NPD dans la circonscription de Laval lors de la vague orange de 2011.

« Je suis très heureuse d'accueillir José Nunez-Melo au sein de notre parti. Nous avons aimé travailler ensemble dans l'opposition et c'est un homme d'une grande intégrité », a déclaré Mme May.

M. Nunez-Melo avait été écarté par les instances du NPD en vue de l'élection du 19 octobre. Sa candidature à l'investiture dans la nouvelle circonscription de Vimy avait été invalidée par la directrice de la campagne du parti, Anne McGrath

Selon le directeur adjoint des médias du NPD, Marc-André Viau, M. Nunez-Melo a été expulsé parce qu'il refusait de se plier à la politique d'investitures ouvertes du parti.

Le problème découle du redécoupage de la carte électorale. La circonscription de Laval n'existe plus. Elle s'appelle maintenant Vimy et ses frontières ont été modifiées.

Or, M. Nunez-Melo soutenait que, selon les règles du parti, l'association de la circonscription n'est pas tenue de chercher de nouveaux candidats lorsqu'un député sortant veut se représenter. Il s'opposait également à la tenue d'un vote électronique, une mesure normalement prévue pour les circonscriptions rurales.

« Les règles étaient connues de tous les candidats. Nous allions avoir des nominations ouvertes, les investitures au NPD se faisaient de manière ouverte. Tout le monde a accepté les règles, sauf monsieur Nunez-Melo. [...] Il n'acceptait pas de jouer selon les règles du parti, alors un autre candidat a été choisi, un point c'est tout », a dit le chef du NPD Thomas Mulcair après l'annonce du passage de son ex-député chez les verts.

Plus d'articles

Commentaires