Retour

Émeute au Centre Bell : « inacceptable et inadmissible », selon Camille Estefan

Un peu moins de 48 heures après la fin de gala cauchemardesque samedi soir au Centre Bell, le promoteur Camille Estefan se dit encore profondément choqué.

Un texte de Jean-François Chabot

Joint au téléphone lundi matin par Radio-Canada Sports, le président et propriétaire d'Eye of the Tiger Management est d’avis que le tumulte et les échauffourées qui ont ponctué la fin de la finale opposant le Montréalais Steven Butler au Torontois Brandon Cook ont terni l’image de la scène pugilistique montréalaise.

« C’était une soirée magnifique avec d’excellents combats, a d’abord déclaré Estefan.

« Ce qui s’est passé à la fin est inacceptable et inadmissible », a-t-il ajouté.

Promoteur expérimenté, Estefan a reconnu qu’il avait rapidement ressenti que les émotions étaient élevées en raison de la rivalité Montréal-Toronto.

« Heureusement, la police, evenko et les services de sécurité ont rapidement contrôlé la situation. Il y a quand même eu deux spectateurs et un garde de sécurité blessés. Nous collaborons avec les autorités afin que les coupables puissent répondre de leurs actes », a tenu à préciser Estefan.

Au moment d’écrire ces lignes, deux hommes de 21 et 22 ans avaient été interpellés par des agents du SPVM.

Des questions en suspens

Camille Estefan a souligné que le seau à glace qui a atteint à l’épaule Cook, le vainqueur du combat par K.-O, était en plastique et non en métal.

Le patron d’EOTTM est quand même étonné que des bouteilles de 26 onces en verre aient pu être laissées sur les tables par les serveuses du traiteur du Centre Bell.

« Voilà sans doute une chose que l’on ne reverra plus dans les événements futurs. Une canette de Coca-Cola a aussi été lancée dans le ring. Je me demande comment cet objet a pu se retrouver à portée de main de celui qui s’en est servi comme projectile. »

Camille Estefan a indiqué que les tables VIP situées au parterre près du ring s’étaient vendues à 900 $ (frais de bar en sus) pour six convives.

Les plus chauds partisans de Butler et ceux de Cook - ils étaient plus de 400 à avoir fait le voyage de Toronto - n’ont donc pas hésité à s’offrir les meilleures places disponibles.

L’alcool aidant, la déception des uns et la frustration des autres ont visiblement mis le feu aux poudres.

Radio-Canada Sports a contacté evenko, mais le groupe de promotion sports et spectacles du Centre Bell n’a pas retourné l’appel pour donner sa version des faits.

Plus d'articles

Commentaires